Vous souhaitez rester discret sur vos orientations politiques et les garder pour vous ? C’est raté, en croisant vos centres d’intérêt avec la base de vos amis, Facebook finira bien par tout savoir de vous !

Vous souvenez-vous de notre article « Google sait (presque) tout de vous, et vous le montre » ? Nous vous dévoilions un lien qui vous permet d’accéder aux informations que la galaxie Google a collectées sur vous. Aujourd’hui, c’est vers Facebook que nous nous tournons.

Le lien qui suit a été dévoilé par le New York Times :

https://www.facebook.com/ads/preferences

Il permet d’accéder à une page Facebook qui vous indique comment vous êtes étiqueté par le réseau social. Le lien n’est efficace qu’à partir d’un ordinateur, en mobilité il ne fonctionnait pas au moment où nous l’avons testé.

Facebook veut tout connaître de vos préférences

Cette page ads/preference nous indique quelles sont nos préférences... publicitaires. Concrètement, les algorithmes de Facebook associent des informations à notre profil, extraites de nos intérêts et amis, et de nos activités sur le réseau.

A chaque centre d’intérêt — me concernant répondent les rubriques Style de vie et culture ; Affaires et industrie ; Voyage, lieux et évènements ; Passe-temps et activités ; Personnes ; Sports et activités d’extérieur ; Technologie... — Facebook associe des informations, et en tire des profils. Toujours me concernant, Facebook sait que je possède une connexion Wi-Fi, un ordinateur Mac OS X, une tablette, un iPad, un smartphone Android… Je m’arrête là et vous laisse découvrir vos propres pôles d’intérêts identifiés par Facebook.

L’orientation de cette page n’est pas cachée, bien au contraire, Facebook nous indique clairement que l’objectif de ce profilage est de cibler les publicités qui vont s’afficher sur notre page. Et par bien des aspects, ce profilage semble efficace, certains membres du réseau à qui j’ai demandé de commenter le portrait que Facebook dresse d’eux ont exprimé leur surprise de voir remonter des informations qui peuvent avoir un caractère très personnel !

Républicain ou démocrate ou ... ?

Aux États-Unis, Facebook va plus loin et les membres du réseau peuvent découvrir un onglet « US Politics ». Celui-ci renvoie vers des informations de type ‘Républicain’, ‘Conservateur’, ‘Libéral’, etc. De quoi cibler les publicités Trump, Clinton ou leurs concurrents. L’équipe de campagne de Donald Trump, par exemple, a payé une campagne de publicité sur Facebook qui cible les ‘Modérés’.

La tendance est à la fragmentation de la connaissance que les médias sociaux ont de nous — et ils en réunissent des informations ! – pour nous associer un profil psychologique et de consommateur. Jusqu’à nos orientations politiques ! Pour Facebook et confrères, les partis sont des clients comme les autres, qui aux États-Unis en particulier dépensent beaucoup d’argent en campagnes publicitaires.

Seront-ils suivis par leurs homologues français ? Facebook aura le moyen de les satisfaire, car ses algorithmes lui permettent de connaître nos orientations politiques, mieux que certains d’entre nous d’ailleurs ! Quant aux plus sensibles aux risques de dérives liés à la dimension tentaculaire des médias sociaux, ils vont trouver ici de quoi alimenter un peu plus leur paranoïa...

Image 18073422 @ iStock CurvaBezier

AUCUN COMMENTAIRE