NU.nl, la seule entreprise partenaire de Facebook de vérification des faits (fact-checking) aux Pays-Bas, vient de mettre fin à leur collaboration. Cette décision survient après que NU.nl ait qualifié de "fausses les déclarations" les propos d’une politicienne. Facebook a rappelé que les déclarations politiques ne doivent pas faire l’objet de vérification, ce qui a entraîné le renoncement de NU.nl. Désormais, Facebook ne dispose plus de partenaires aux Pays-Bas pour ce type de prestation. Auparavant, l’Université de Leiden a aussi jeté l’éponge. De son côté, Facebook a réaffirmé son engagement pour la poursuite de sa politique de vérification des faits à travers ses 55 partenaires dans le monde, tout en affirmant vouloir étendre le programme.

La politique de Facebook de ne pas permettre la vérification des déclarations politiques fait l’objet de nombreuses critiques acerbes, surtout après que Twitter, par la voix de son PDG Jack Dorsey, ait décidé d’interdire les annonces politiques sur son application. Les salariés de Facebook ont envoyé une lettre à leur entreprise pour lui demander de changer d’approche. Élisabeth Warren, responsable du parti Démocrate américain, a fustigé Facebook sur ses intérêts financiers plutôt qu’à la défense de la démocratie.

À lire aussi Facebook conçoit une application de reconnaissance faciale destinée à ses employés

AUCUN COMMENTAIRE