Entre la demande d’applications, l’explosion du numérique et les défis des compétences, les entreprises onty besoin de plateformes de développement, de déploiement et d’exécution d’applications dans le cloud, autrement dit de High-productivity application PaaS (hpaPaaS).

Accélérer et simplifier le développement d’applications, en un clic et dans le cloud, avec des fonctionnalités de type ‘no-code’ ou ‘low-code’, sur une infrastructure rendue transparente, tel est l’objectif des plateformes hpaPaaS. A savoir une infrastructure enrichie de caractéristiques cloud PaaS (Platform-as-a-Service), donc offerte comme un service, qui prend en charge le développement, le déploiement et l’exécution d’applications dans le cloud.

Appelé RAD (Rapid Application Development), ce modèle de support ‘no-code’ et ‘low-code’ qui repose sur une plateforme  hpaPaaS (high-productivity application PaaS) s’inscrit en opposition avec hcaPaaS (high-controled application PaaS) de programmation professionnelle qui supporte le ‘pro-code’ via les langages de programmation 3GL de troisième génération.

Les plateformes hpaPaaS rendent l’infrastructure sous-jacente opaque pour les utilisateurs, qui ne traitent pas avec les serveurs et les conteneurs. L’utilisateur crée des métadonnées et les interprète lors de l’exécution via des extensions de programmation procédurale optionnelles. L’usage d’une plateforme évite une partie des coûts, des risques et des échelles de temps que l’on retrouve traditionnellement dans les approches ‘pro-code’ de développement d'applications conventionnelles.

Quant au PaaS, il assure la prise en charge des exigences des applications d’entreprise – haute disponibilité, disaster recovery (reprise après sinistre), sécurité renforcée, support technique, etc. - et les étend sur des domaines comme le développement mixte d’applications, les déploiements hybrides, ou le partage de services.

331975_0001

Ces solutions hpaPaaS permettent à l'entreprise d'utiliser une gamme complète de personas de développeurs - développeurs citoyens, développeurs départementaux et professionnels de l'informatique d'entreprise - et de développer des applications allant de tactique à stratégique, et autonome à intégré. De telles applications seront généralement orientées vers les données, bien que des fonctionnalités d'entreprise plus larges telles que l'IoT et le support événementiel deviennent de plus en plus courantes.

5 cas d'utilisation des applications hpaPaaS selon le Gartner

1 - Tableur Cloud ou remplacement de données locales pour des applications B2E dans un département ou un secteur d'activité spécifique

Tâches d'automatisation des données Office, s'étendant parfois aux processus métier. Habituellement basé sur le Web, elles peuvent inclure des contraintes de données.

2 - Extension des applications SaaS

Exploitation des données et des processus fournis dans une solution SaaS avec de nouveaux champs de données, des expériences utilisateur et une logique métier pour une utilisation B2E ou B2B.

3 - Applications d'information ou de collecte de données pour le B2C

Extension de la prise en charge des applications aux sites Web publics ou clients, en exploitant les fonctionnalités de l'expérience utilisateur et l'évolutivité du cloud à un coût de développement minimal.

4 - Modernisation ou remplacement d'applications internes ou tierces héritées pour une utilisation B2E ou B2B

En général, en remplaçant les anciennes applications de gestion de documents et internes telles que Lotus Notes en exploitant une nouvelle expérience utilisateur et des capacités de processus métier.

5 - Application d'investigation Bimodal Mode 2

Création d'interfaces utilisateur et de prise en charge des données pour étudier de nouveaux types de développement d'applications et d'applications, tels que AI / ML, souvent via des services de cloud externes tiers.

6 - Services d'applications composites développés parallèlement à des plates-formes de contrôle ou à des tiers

Création d'applications d'entreprise avec certaines technologies hpaPaaS ou démarrage avec un ‘produit minimal viable’ hpaPaaS, puis développement avec d'autres services non hpaPaaS selon les besoins.

Source : Gartner

Image d’entête 589415158 @ iStock aa_amie

AUCUN COMMENTAIRE