Avec le guide « Buying Cloud Services in Public Sector », une coalition industrielle fournit le premier guide de bonnes pratiques à destination des acheteurs publics européens de services Cloud.

Ce guide de 66 pages très denses poursuit trois grands objectifs : aider les acheteurs publics en Europe à mettre en place des stratégies d’acquisition de services cloud plus efficaces, faciliter la transformation numérique des gouvernements et encourager le secteur public à adopter une politique d'achat public « Cloud First » visionnaire.

Lancé en présence de la Commission Européenne lors de l'événement bruxellois "Comment transformer les gouvernements grâce à une politique Cloud intelligente", ce document sera traduit en plusieurs langues et publié dans plusieurs États membres en septembre et octobre prochains. Pour l’instant, il est encore en anglais.

Ce guide a été conçu par CISPE (Cloud Infrastructure Services Providers in Europe), une association à but non lucratif dont l'objectif est de développer une meilleure compréhension et de promouvoir l'utilisation des services d'infrastructure cloud en Europe.

Comprendre les enjeux du cloud

Cette association, dont les membres vont des PME aux grandes multinationales, a été soutenue dans cette démarche par le Cloud Industry Forum, la Danish Cloud Community, la DHPA, eco / EuroCloud Germany, EuroCloud France et ISPConnect, ce guide partage l'expérience des partenaires, organisations et membres en matière d’achats publics liés au Cloud.

« La stratégie cloud présentée récemment par le département informatique de la Commission Européenne (DG DIGIT) constitue un grand pas en avant dans la mise en place d'une politique d’achats publics Cloud First européenne cohérente, avec tous les avantages que cela peut apporter aux institutions européennes, à commencer par la Commission », a déclaré Alban Schmutz, président de CISPE et vice-président Développement stratégique et affaires publiques chez OVH.

Mais pour que cette « politique d’achats publics Cloud First européenne » soit une réalité et un facteur de croissance, il est indispensable que le secteur public comprenne les principes du cloud. Sans cette compréhension des enjeux et des solutions technologiques, le secteur public ne pourra pas profiter de solutions innovantes.

Par exemple, le secteur public évalue souvent les candidats aux appels d’offres en se focalisant sur le rapport qualité-prix, l'offre la plus économique et la plus avantageuse ou le prix le plus bas. Avec le cloud, les entités du secteur public doivent s’appuyer sur une approche tenant compte de ses caractéristiques uniques.

La « simple comparaison d'éléments entre les offres des fournisseurs de services dans le cloud n'est pas un moyen efficace de comparer les offres », insistent les auteurs de ce guide.

01

Ce guide recommande plutôt d’inclure des critères d'évaluation qui permettront de constater que les objectifs opérationnels (en termes de performance notamment) peuvent être atteints.

Il est donc important de se focaliser sur les cinq caractéristiques-clés de l'informatique dans le cloud : le libre-service à la demande, l’accès permanent au réseau, la mutualisation des ressources virtuelles affectées dynamiquement et réaffectées selon la demande du client, la flexibilité de l’offre (qui doit être disponible dans les délais minimum prescrits et enfin une vision précise sur l’utilisation des ressources.

Ce guide aborde aussi d’autres points très importants comme le Service Level Agreements (SLA), la réversibilité des données (un critère déterminant lorsque l’on souhaite migrer vers un autre fournisseur), la confidentialité des données (et la gestion des accès) et l’épineuse question des tarifs (afin d’avoir une vision précise des coûts réels).

Source : cispe.cloud

AUCUN COMMENTAIRE