Uniqlo, une entreprise japonaise spécialisée dans la confection et la distribution de vêtements, a commencé à tester une approche d’automatisation complète de son usine phare à Tokyo. Un nouveau rapport publié par le Financial Times a indiqué que le propriétaire d’Uniqlo a décidé de travailler avec une « Mujin » une startup japonaise spécialisée dans la conception de robots industriels pour la création d’une machine à deux bras capables de ramasser des tee-shirts et de les emballer dans un carton. Cette initiative a été mise en place pour le déploiement d’un processus entièrement automatisé tout en sachant que l’entreprise Uniqlo a déjà remplacé 90% des employés de l’usine principale à Tokyo par des robots.

Takuya Jimbo, le président exécutif de Fast Retailing (la maison mère d’Uniqlo), a déclaré au Financial Times que cette innovation est d’une importance capitale pour le Japon, car il devient de plus en plus difficile d’embaucher des travailleurs dans le pays. En effet, le Japon connait actuellement une pénurie de main-d'œuvre à cause de son faible taux de natalité et du vieillissement rapide de la société. Les derniers chiffres de l’institut national de la population et de la sécurité sociale dans le pays prévoient que la population japonaise passera d’environ 127 millions à environ 88 millions d’ici 2065. De plus, le ministère japonais des affaires intérieures et des communications a également publié un rapport indiquant qu’une personne sur cinq au Japon serait actuellement âgée de plus de 70 ans. Face à cette situation, Takuya Jimbo a souligné que son entreprise a décidé d’être les pionniers de la nouvelle approche d’automatisation de la main d’œuvre humaine. D’après lui, seules les entreprises capables de mettre à jour leurs modèles commerciaux pourront survivre au Japon dans quelques années.

À lire aussi Un des pionniers de l’IA robotique demande l’arrêt de l’utilisation des algorithmes de prise de décision sur la vie des gens

AUCUN COMMENTAIRE