Les autorités américaines ont toujours accusé la Corée du Nord d’avoir volé des milliards de dollars en cryptomonnaie et en monnaie conventionnelle pour le financement de son programme nucléaire. La semaine dernière, le ministère de la Justice a déclaré avoir arrêté Virgil Griffith, un expert en cryptomonnaie et membre du projet Ethereum. Il aurait fourni des informations concernant la cryptomonnaie à la Corée du Nord lors d’une conférence organisée à Pyongyang alors qu’il n’était pas autorisé à se rendre dans le pays. Virgil Griffith aurait présenté un exposé expliquant la manière avec laquelle la Corée du Nord pourrait exploiter la cryptomonnaie pour blanchir de l’argent et contourner les restrictions du marché. Le rapport du ministère de la Justice américaine indique également qu’il aurait répondu aux questions de plusieurs fonctionnaires nord-coréens présents dans l’auditoire.

Virgil Griffith est accusé d’avoir enfreint la loi internationale sur les pouvoirs économiques d’urgence. Ce délit pourrait lui valoir une condamnation de 20 ans d’emprisonnement. Virgil Griffith aurait tenté de rationaliser les échanges Ethereum entre la Corée du Nord et la Corée du Sud tout en sachant que cette situation violerait les sanctions américaines. Il aurait également appelé d’autres américains à se rendre en Corée du Nord en annonçant son intention de renoncer à sa citoyenneté et d’acheter la citoyenneté ailleurs.

À lire aussi Un voleur de cryptomonnaie a été identifié après avoir envoyé un e-mail d’excuse à la police

AUCUN COMMENTAIRE