Un rapport Forrester prédit que Google Cloud pourrait perdre sa troisième place au profit d’Alibaba, ce qui lui sera dommageable dans la guerre commerciale qu’elle livre contre Amazon et Microsoft. Le rapport montre qu’Alibaba va générer un revenu de 4.5 milliards de dollars sur son service cloud. Si cela se produit, Alibaba Cloud, le service cloud de l’entreprise chinoise, s’emparera de la troisième place derrière Amazon Web Services et Microsoft Azure. Il faut dire qu’Alibaba représente une menace économique importante pour les géants américains. La société a réalisé un chiffre d’affaires de 56 milliards de dollars au cours de son dernier exercice. Mais il faut dire que la société reste encore assez loin du duo de tête, étant donné que Microsoft a réalisé 8 milliards de dollars de chiffre d’affaires sur son service cloud à la même période. Google n’a pas divulgué ses résultats. Jusqu’ici, ni Google, ni Alibaba n’ont souhaité émettre des commentaires sur les résultats du rapport.

Dave Bartoletti, vice-président et analyste principal chez Forrester, livre ses explications sur cette prédiction. Il pense qu’Alibaba va gagner plus d’argent que Google dès 2020. La principale raison serait la forte présence d’Alibaba sur le marché chinois qui compte des millions de consommateurs. Par contre, il n’est pas certain que l’entreprise chinoise représente une menace immédiate pour Google sur le marché nord-américain, même si cette dernière est capable de dupliquer ses services rapidement sur d’autres services cloud. Le rapport montre qu’Alibaba est en train poursuivre la croissance de son service en Chine. En parallèle, Google Cloud est en pleine redéfinition stratégique pour attirer les entreprises. Ces dernières ont toujours été plus attirées par Microsoft. De son côté, AWS jouit de sa longue présence sur le marché pour se développer. Mais le vice-président de Forrester pense que le développement d’Alibaba va plus vite que celle de ses principaux concurrents. Par contre, l’arrivée de Thomas Kurian en tant que PDG de Google Cloud pourra permettre à ce dernier d’avoir une force de vente plus importante grâce à l’expérience que le dirigeant a acquise lors de son passage chez Oracle. Par ailleurs, Dave Bartoletti émet quelques suggestions pour aider Google à tenir sa place. Tout d’abord, la société peut profiter de sa réputation en Amérique du Nord où Alibaba est faiblement présente. L’Europe est aussi un terrain presque vierge que Google Cloud peut utiliser pour reprendre son avance. L’Europe n’a pas un service cloud public très étoffé. De plus, les Européens sont très attentifs sur le sujet de la protection des données, de sorte qu’ils restent moins attirés par l’entrée des services cloud chinois et américains. Par ailleurs, Google pourrait aussi rester à la troisième position s’il investit davantage chez AWS et Microsoft Azure, par exemple. Cette approche lui permettrait d’améliorer ses processus support. La société peut aussi s’appuyer sur ses services spécialisés comme Kubernetes, un service cloud en open source très populaire en ce moment. Google pourrait aussi investir dans les solutions dites « multicouches » qui consistent à utiliser différents services cloud de plusieurs fournisseurs. Selon Dave Bartoletti, Google doit se positionner comme une véritable alternative à AWS et Microsoft Azure.

À lire aussi Amazon, Apple et Alibaba nommées les entreprises les plus perturbatrices

AUCUN COMMENTAIRE