Les utilisateurs de smartphone sont de plus en plus nombreux à craindre les logiciels malveillants alors que le risque d’être victime d’un piratage informatique de haut niveau est encore relativement faible. Les logiciels malveillants générateurs de profits tels que les logiciels publicitaires sont de plus en répandus. Appelés aussi « Adware », les logiciels publicitaires sont utilisés par les pirates pour introduire illégalement des publicités dans vos applications et dans vos navigateurs afin de générer des revenus factices.

Les smartphones constituent actuellement un environnement idéal pour les programmes publicitaires malveillants. Les pirates utilisent souvent des applications disponibles sur Google Play Store, l'App Store d’Apple et auprès des magasins tiers pour déployer leur logiciel publicitaire malveillant. Ils sont capables d’infecter des millions d’appareils en un rien de temps. Aviran Hazum, le responsable de l’équipe d’analyse et de réponse de la société de sécurité Check Point, a déclaré que cette pratique permettait aux pirates de générer des revenus conséquents d’une manière très simple. Ces dernières années, plusieurs logiciels malveillants de publicité ont été détectés par les experts en sécurité. L’ « Agent Smith », créé en 2016 et qui a touché des centaines de millions d’utilisateurs fait partie des plus connus. Il y a également « Fireball » qui a infecté plus de 250 millions de PC.

Les #Adware sont actuellement les logiciels malveillants les plus répandus Click to Tweet
À lire aussi Mirai : le logiciel malveillant qui serait à l’origine des plus grandes attaques DDoS jamais vues

AUCUN COMMENTAIRE