Le Web est le support de vos actions et de vos communications, que celles-ci proviennent du marketing, de la DSI ou des métiers. Nous devons tous communiquer et nous rendre accessibles. C'est pourquoi l'interface (UX) qui vous relie à l'utilisateur et au lecteur est essentielle. Voici les tendances qui doivent guider vos choix.    
  • Mobile first

Ou plutôt mobile et wearable (objets connectés personnels) first. Avec de plus en plus d'internautes qui se connectent en priorité voir en exclusivité sur leur smartphone, la conception de pages qui s'affichent sur le mobile (responsive design) s'impose. Ce n'est pas nouveau, ce qui l'est en revanche c'est que s'y ajoutent aujourd'hui les wearables, en particulier les montres connectées. Dont le format change complètement à la fois l'usage et le design...
  • Minimalisme

Est-ce réellement une tendance ? La question mérite d'être posée, mais cette approche qui vise la simplicité s'impose aujourd'hui dans une majorité de projets.
  • Illustrations 'rich'

Rich ne veut pas dire chargé, bien au contraire ces illustrations frisent souvent la simplicité, mais avec une grande richesse. C'est ainsi que l'on assiste à la multiplication des images et des sites dessinés à la main, et à l'association des marques et d'une imagerie décalée et étudiée, par exemple l'association de dessins et de photos découpées.
  • Animations 'rich'

Les animations font partie du paysage des page web. La question qu'il faut se poser aujourd'hui c'est comment dépasser les animations 'cool' que l'on nous a imposé jusqu'à présent, à défaut qu'elles soient utiles, et faire mieux ? L'idée est finalement simple, associer animation et storytelling. Simple à énoncer, complexe à concevoir, surtout que l'objectif est de rendre la thématique des animations plus consistante, par exemple pour renforcer les transitions.
  • Discours en spleet screen

Au cinéma, le split screen est un écran découpés en plusieurs parties dans chacune desquelles se déroule une action à partir de plusieurs points de vues, ou plusieurs actions qui se déroulent au même instant. Sur le web, cette approche consiste à associer des propositions différentes sur une même page, avec par exemple chacune son fond coloré… Une façon de faire passer des messages et des émotions différentes.
  • Micro-interaction

Les micro-interactions sont des évènements momentanés, actifs ou passifs, le moins obstructifs possible, qui nécessitent peu d'effort de la part du client, et qui additionnés en plusieurs clics ou plusieurs étapes créent l'expérience finale.
  • Renforcer le rôle de l'IA

La personnalisation, selon le support, selon le profil du visiteur, selon le visiteur lui même, qui plus est en temps réel, nécessite des moteurs d'intelligence artificielle (IA) toujours plus sophistiqués. Figurent dans ce domaine les assistants personnels – un axe de recherche majeur des Google, Facebook et autres géants du Web – et interfaces vocales (Siri, Cortana, etc.).
  • Diversité

C'est peut-être la principale tendance à retenir, nonobstant ce que nous avons déjà évoqué, la diversité rime avec liberté dans la conception des interfaces. Pas un retour en arrière mais plutôt une liberté qui doit s'exprimer dans un cadre, et qui peut marier grilles, animations, fonts, etc. Source : « Web Digital Trends 2016 » Image d'entête 67243069 @ iStock TarikVision

AUCUN COMMENTAIRE