Le monde de la santé serait en retard sur le cloud et plus largement sur la transformation digitale. Pourtant, la mobilité, la communication et la collaboration sont des éléments essentiels dans l’évolution des soins et du travail du personnel de santé. L’actualité française récente vient de le rappeler cruellement...

Aux Etats-Unis, la mauvaise communication entre les travailleurs de santé, les soignants et les patients dans les hôpitaux aurait été à l’origine de 1.744 décès en 2016, et des dépenses pour malversations évaluées à 1,7 milliard de dollars. De même, 25 % des ré-admissions à l'hôpital auraient pu être évitées grâce à une meilleure communication (source : « The Chronic Problem of Communication: Why It’s a Patient Safety Issue, and How Hospitals Can Address It », par Becker’s Healthcare).

Pour résoudre cette problématique, il faut relever ces défis et améliorer la collaboration. C’est pourquoi les professionnels de la santé cherchent des outils pour améliorer les flux de travail, tandis que les administrateurs n’y sont pas opposés mais à la condition que le coût soit 'raisonnable'. L’équation est pourtant quasi impossible à relever, au point qu’aux USA, si 80 % des personnels hospitaliers interrogés ont déclaré utiliser des tablettes et 43 % des smartphones pour fournir des soins aux patients, une étude de Healthcare Informatics en 2017 a révélé que 41 % des infirmières et 63 % des médecins utilisent leurs appareils personnels pour des activités liées au travail.

Le réglementaire passe avant la transformation digitale

L’entreprise qui se transforme, quelque soit son domaine d’activité, exige plus de choix dans la flexibilité pour ses employés. Au-delà des questions d’ordre financier, la collaboration est aujourd’hui essentielle. Mais comme le constatent les analystes de Forrester, «  Les DSI dans la santé accordent la priorité aux exigences réglementaires au détriment de la transformation numérique ».

On l’imagine sans difficulté, la réussite des soins est essentielle pour les patients comme pour le personnel hospitalier. Pour cela, la communication doit être efficace pour l’accomplissement de la mission du personnel. Et elle repose sur une approche d’équipe collaborative. Quant à la compatibilité avec le cloud, elle rend les outils qui supportent la communication et la collaboration accessibles quelque soit le périphérique. Ce qui rend la collaboration et la prise de décision plus rapides et faciles.

Priorité à la sécurité

Quant à la cybersécurité, elle reste primordiale. Toute nouvelle solution doit répondre aux normes de sécurité et de conformité aux soins de santé. Les organismes de santé doivent être sensibilisés aux pratiques sécuritaires, surtout que les données des patients sont également extrêmement sensibles. Malheureusement, l'industrie de la santé est devenue la cible numéro un des cybercriminels...

Image d’entête 693169464 @ iStock Lesia_G

AUCUN COMMENTAIRE