70 % des professionnels de la cybersécurité en EMEA, et 80 % en France, déclarent que leurs entreprises ne prennent pas suffisamment en compte les risques de sécurité dans le cloud.

La cybersécurité est encore considéré par beaucoup d’organisations comme un frein à l’adoption des nouveaux services et applications dans le cloud. Cette adoption serait l’objet d’un écart marqué entre la transformation et la cybersécurité, qui avancerait moins vite selon 80 % des organisations françaises. Une perception moins franche dans le reste de la zoner EMEA, nos voisins allemands affichent un 64 % par exemple…

L’écart d’alignement entre le cloud et la cybersécurité

54 % des professionnels de la cybersécurité signalent cet écart d’alignement sur les questions de cloud et de cybersécurité, y compris lorsque cette dernière est intégrée à une adoption réussie du cloud. En France, ils sont 57 %, au Royaume-Uni 51 %, en Allemagne 47 %, et en Suède 70 % !

68 % des professionnels de la cybersécurité en France considèrent que la sécurité représente une priorité absolue pour leur adoption du cloud. Mais moins de la moitié des sondés pensent que la cybersécurité existante fonctionne bien, même pour des domaines sensibles comme la finance.

9 % seulement de ces mêmes professionnels en France déclarent être en mesure de préserver une cybersécurité homogène et à hauteur des enjeux professionnels sur leurs clouds, leurs réseaux et leurs terminaux.

Les professionnels de la cybersécurité en retrait

38 % en France, les professionnels de la cybersécurité déclarent adopter des approches différentes et segmentées, mais aimeraient bénéficier d’une visibilité, d’une maîtrise et d’un contrôle constants et identiques de la cybersécurité dans tous les domaines.

Seuls 19 % déclarent bénéficier du degré adapté d’implication pour la sécurité des services cloud. Ils se sentent à 57 % sous-consultés et souhaitent bénéficier d’un plus grand contrôle et de plus de cohérence en matière de cybersécurité cloud. Un sentiment qui accompagne même ceux qui rapportent disposer d’une implication très élevée

Tous militent pour une cybersécurité aussi agile que ce que requiert l’activité, avec un leadership qui préserve un contrôle rigoureux et cohérent de la cybersécurité sur tous les environnements, y compris le cloud et le multi-cloud.

Source : Etude Vanson Bourne pour Palo Alto Networks, sur 500 décisionnaires IT chargés de la cybersécurité au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas, en Suède, aux Émirats arabes unis et en Arabie saoudite.

Image d’entête 930696894 @ iStock Guingm

AUCUN COMMENTAIRE