La mobilité est l’un des moteurs de la transformation digitale, et son futur s'annonce riche.

Bien qu'il n'existe pas de méthode parfaite ou idéale pour gérer la technologie de mobilité au niveau de l'entreprise, une stratégie cohérente est essentielle. Evoquons l’évolution de la technologie et du business de la mobilité.

Une stratégie de mobilité

91 % des entreprises estiment qu’elles ont mis en place une politique de la mobilité, et qu’elle est largement suivie par leurs employés. Mais dans le même temps, 25 % ont déclaré ne pas être entièrement convaincues que leurs employés comprennent les processus internes de leur entreprise lorsque ces scénarios d’usage de la mobilité se produisent.

Côté plateforme, si 28 % des entreprises n’utilisent que des appareils Apple iPhone et 11 % que des appareils Android, la majorité, 43 %, déclare utiliser des smartphones qui proviennent de l’une ou l’autre plateforme.

Inventaire et sécurité

Côté sécurité, 42 % des décideurs informatiques estiment que la ‘sécurité mobile’ est tout juste ‘moyenne’. C’est ainsi qu’un tiers des décideurs informatiques ont indiqué ne pas avoir confiance dans la capacité de leur organisation à identifier tous les appareils mobiles contenant des données commerciales sensibles.

Et pourtant, c’est sans compter sur l’erreur humaine : la tenue de registres manuels de tous les appareils serait, selon 61 % des décideurs informatiques, à l’origine d’erreurs humaines. Par ailleurs, 57 % ont indiqué qu'un logiciel de sécurité mal installé et désinstallé sur des appareils posait problème.

Quel avenir pour la mobilité ?

Selon les décideurs informatiques, les appareils connectés les plus courants dans cinq ans seront :

  • 70 % - les smartphones ;
  • 62 % - les ordinateurs portables ;
  • 58 % - les tablettes.

Ces mêmes décideurs estiment que d’autres technologies mobiles clés auront un impact sur leur entreprise :

  • 51 % - les systèmes machine-to-machine (M2M) ;
  • 40% -  les wearables (objets personnels connectés, montre, etc.) :
  • 39 % - les casques de réalité virtuelle.

A noter que M2M et IoT font l’objet de plusieurs inquiétudes, dont les principales sont :

  • 20 % - un processus de mise en œuvre complexe ;
  • 18 % - les coûts ;
  • 15 % - la difficulté à suivre autant de périphériques.

Les défis de l’IA

Autre domaine d’innovation qui va fortement toucher la mobilité, l’Intelligence Artificielle. 95 % des décideurs IT croient que l'IA fournira des avantages dans l'espace mobile.

Pour autant, ils devront affronter des obstacles, dont les principaux sont :

  • 28 % - les coûts ;
  • 24 % - les inconnues en matière de sécurité ;
  • 21 % - la morale, y compris la sécurité de l'emploi.

Notons que 57 % des décideurs informatiques pensent que les employés auront leurs propres assistants virtuels dans les cinq prochaines années.

Source : rapport « Enterprise Mobility in 2017 and What Comes Next » de MOBI Wireless Management

Image d’entête 488844172 @ iStock RamCreativ

AUCUN COMMENTAIRE