SoNAR, le rapport annuel de Juniper sur l’état d’automatisation des réseaux et leur impact sur les performances business de l’entreprise. SoNAR traite également des conséquences sur l’IT comme sur les équipes dédiées. L’édition 2019 focalise sur le niveau de maturité de cette automatisation, le degré effectif d’adoption ainsi que les bénéfices inhérents. Tour d’horizon.

Une population de 400 experts réseaux et sécurité intégrés au sein d’équipes IT ont été interrogés sur le sujet. Ils sont tous issus d’entreprises de toutes tailles et travaillent au sein d’équipes plus ou moins grosses.

Les grandes adoptent avant les petites

Les premiers résultats donnent une idée du niveau d’automatisation des entreprises sur l’année 2019. Elles ne sont pas moins de 96% à avoir entamé l’automatisation de la gestion des réseaux et parmi elles, 57% ont d’ores et déjà 2 à 4 ans d’expérimentation et seulement 8% plus de 4 ans. Elles sont 31% à avoir débuté il y a moins de 2 ans. Sans surprise, le nombre des grandes entreprises à avoir fait le pas surpasse d’un rapport de 2 pour 1 le segment des PME. Et parallèlement, le nombre des PME classées parmi les débutants est deux fois plus élevé que celui des grandes structures.

La maturité réelle de cette automatisation n’est que de 53% ce qui comprend 36% en production (Production Automators) mais pas sur tout le réseau et seulement 17% ayant quasi tout automatisé (Pervasive Automators). Pour le reste 16% sont encore en évaluation des environnements nécessaires pour le faire (Evaluators) et les derniers 31% (Practicing Automators) sont en mode test. Et si l’on considère la seconde ligne du schéma suivant, la portion des PME est largement supérieure dans les phases évaluation et test alors que la tendance s’inverse dès que l’on entre dans une réelle phase de maturité (en production ou pervasive).

Il est à noter que 88% de toutes les entreprises ayant tout ou partie de leur réseau automatisé, ont passé le cap depuis moins de 4 ans.

01

Vers l’Automatisation totale des Datacenter et Fournisseurs de Services

Pour 43% d’entre eux, le Datacenter est d’ores et déjà automatisé et les grandes entreprises et les campus sont juste derrière avec un pourcentage de 39% tout comme les réseaux pour les applications natives Cloud. Les réseaux WAN suivent avec 38%, les MAN et les réseaux des fournisseurs de services avec 37%. Et plus précisément, ce sont les réseaux des datacenters et des Fournisseurs de services qui se situent respectivement à hauteur de 59% et de 58% dans la catégorie « Pervasive Automator », la section des entreprises possédant les réseaux le plus largement automatisés.

02

Si l’on affine encore les résultats et que l’on examine cette fois le niveau de granularité de cette automatisation, on peut dire que le 100% n’est pas encore à l’ordre du jour et ce, quel que soit le secteur considéré : 12% étant le pourcentage le plus élevé dans la colonne des réseaux automatisés à hauteur de 70% et plus.

03

De multiples raisons d’automatiser

Pour ces entreprises, la première des motivations pour automatiser leur gestion de réseau est la souplesse apportée au business et ce, à hauteur de 60%, puis la seconde raison invoquée à 59% est l’économie réalisée en gestion IT. Ensuite la fiabilité du service IT et la capacité à rendre ce service arrivent en troisième et quatrième position pour les spécialistes IT et Sécurité interviewés.

4

Et si l’on considère cette fois l’aspect technologique du choix, c’est en premier lieu la sécurité pour 67% des votants qui les pousse à automatiser leur réseau. Et c’est plus particulièrement parmi les entreprises qui ont des réseaux automatisés en production que la sécurité est considérée comme un choix critique.

Ensuite avec un pourcentage largement moins élevé, soit 55% des spécialistes interrogés, arrive en second choix la capacité à réduire le temps d’arrêt soit augmenter la fiabilité des réseaux. Cette sélection est suivie de près par « éviter les tâches répétitives » à 54% et ensuite « améliorer le temps de réponse et le temps de résolution » à hauteur de 53%.

5

Impacts sur le business de l’Automatisation

Les résultats ne sont plus les mêmes lorsque le stade de la motivation est dépassé et que l’on arrive à la phase d’impact sur le business de l’automatisation. Les pourcentages ne sont plus aussi élevés amis le classement reste e même. La souplesse dans le business est toujours en première place avec un total de 34% suivi par les économise de fonctionnement et cette fois, la capacité de rendre le service IT passe avant la fiabilité du service IT. Il est à noter que la capacité de rendre le service IT obtient 26% pour trois de quatre catégories. Les « Practicing Automators » obtiennent seulement 15% des votes sur ce créneau. Alors que pour cette catégorie, l’économie des coûts possède el plus haut taux de votes avec 34%.

6

Source : https://www.juniper.net/us/en/forms/2019-sonar/

AUCUN COMMENTAIRE