Dans une étude, le Gartner confirme que cette catégorie est en croissance. La simplicité qu’apportent les PaaS permet à des start-ups de lancer rapidement leurs services web et leurs applications mobiles sans trop se soucier de leur infrastructure technique.

Les entreprises changent de fusil d’épaule. Elles sont de plus en plus nombreuses à s’appuyer sur le cloud pour leur infrastructure. Certes, le PaaS (Platform as a Service) ne représente que 8 % du marché total du cloud public. Mais cet ensemble de technologies servant de base à d’autres applications, processus ou technologies bénéficie de l’appel d’air en faveur de ces solutions en ligne.

La migration vers le cloud s’est en effet accélérée. En avril dernier, le cabinet prévoyait que le marché du cloud public dépasserait la barre des 300 milliards de dollars d’ici 2021, avec une croissance de 21 % en 2018 seulement.

360 fournisseurs avec un seul segment

Concernant le PaaS, ce marché devrait atteindre 20 milliards de dollars de revenus d’ici la fin de cette année et dépasser 34 milliards de dollars en 2022. Là aussi, la tendance a été sous-estimée. En 2012, Gartner déclarait que les revenus du marché PaaS atteindraient près de 3 milliards de dollars d’ici 2016.

Le basculement vers le PaaS s’explique entre autres par la diversité. Gartner sépare ce marché en 21 segments. Mais 90 % des fournisseurs n’offrent qu’un seul de ces segments. Il existe plus de 550 offres, provenant de plus de 360 ​​fournisseurs.

Le cabinet met en garde les entreprises. Travailler avec plusieurs fournisseurs peut facilement complexifier la gestion du cloud et contribuer à augmenter les coûts.

D’un autre côté, le cabinet prévient les fournisseurs. Au fur et à mesure que les entreprises mûrissent sur les problématiques cloud, elles privilégient de plus en plus les fournisseurs dotés de capacités à la fois IaaS et PaaS.

« La demande pour des offres IaaS et PaaS intégrées est le moteur de la prochaine vague d’adoption de l’infrastructure cloud », indique Sid Nag, directeur de recherche chez Gartner.

Source : Gartner.com

AUCUN COMMENTAIRE