Les recherches autour des remèdes contre diverses maladies orientés vers les nouvelles technologies continuent leur bonhomme de chemin. En 2013, une équipe de chercheurs, à l’Université Carnegie-Mellon aux Etats-Unis, a mis au point une batterie à base de mélanine (pigment dans la peau, les cheveux…), qui après développement pourrait être transformée en une pilule capable de surveiller les problèmes gastriques. En 2015, les chercheurs à l’Ecole polytechnique de Lausanne en Suisse planchaient sur une gélatine comestible et malléable. Elle pourrait prendre la forme de petits robots qui seraient mangeables.

Non seulement ces petits robots devront être comestibles, mais il est nécessaire aussi qu’ils soient contrôlables à distance afin de voir les résultats. Et c’est sur ce projet que se focalisent les spécialistes en micro-robotique de Harvard. De leur côté, les allemands sont sur un robot rectangulaire de 4 millimètres, en caoutchouc qui aura la capacité de se déplacer sur tout type de terrain. Les chercheurs veulent le rendre également biodégradable en dehors de sa capacité à se mouvoir. Tous ces projets sont prévus d’ici une décennie.

Des #robots miniatures comestibles pour soigner les maladies Click to Tweet
À lire aussi Les chiens robots vous tiennent la porte

AUCUN COMMENTAIRE