Une analyse du cabinet Preqin démontre que les fonds américains n’ont pas hésité à investir cinq fois plus que l’année précédente en 2017, en matière de cybersécurité. Ceux du Vieux Continent se sont arrêtés à 7.9 milliards de dollars en 2016, donc un recul de 36%. Or, d’après une étude d’Accenture, ces enjeux financiers ne sont pas à prendre à la légère. En effet, sur les 254 entreprises étudiées sur sept différents pays, il s’est avéré qu’une cyberattaque coûtait en moyenne près de 12 millions de dollars.

En Europe, la France a décidé de corser un peu plus les mesures de sécurité informatique avec la loi de programmation militaire. Pour ACE Management, son gérant est prévu annoncer fin mars la première levée de fonds estimée à 100 millions d’euros, consacrée à la cybersécurité, après un an de négociations avec les investisseurs. Mais la levée de fonds record revient encore à l'Israël qui a recueilli près de 814 millions de dollars rien qu’en 2017 avec ses startups. Ce pays est connu pour être le berceau de la cybersécurité avec 420 entreprises expertes dans le domaine.

#Cybersécurité : 31.4 milliards de dollars déployés par les fonds américains Click to Tweet
À lire aussi Cybersécurité : présentation de la nouvelle loi de programmation militaire

AUCUN COMMENTAIRE