Grâce à leurs capacités hors norme, les intelligences artificielles (IA) surpasseront tôt ou tard la faculté humaine, d’autant plus que leurs fonctionnalités deviennent indispensables au quotidien. Une question se pose compte tenu de ce constat, que sera l’impact de l’IA sur l’humanité ?

L’IA peut-elle faire mieux que les humains ?

Malgré l’essor technologique, la créativité ne fait pas encore partie du vocabulaire de l’intelligence artificielle. Pourtant, le Santa Fe Institute, considéré comme l’un des leaders des institutions de recherche dans le monde, a lancé un concours pour tester à quel point les experts ne seront plus en mesure de discerner si une œuvre d'art a été créée par l'homme ou par l'ordinateur. Une autre étude menée par Sony, intitulée Flow Machine, s'est révélée capable de composer de la pop musique avec presque tous les styles. Ces inventions, considérées comme ingénieuses, augmentent la perspective d’un avenir radieux ou au contraire plus sombre que jamais.

L’IA peut témoigner de la compassion

Pendant plusieurs années, le monde croyait que les intelligences artificielles ne sont pas capables de témoigner de la compassion du fait que cette attitude naturelle est due à l’émotion et au sentiment. Mais au fur et à mesure que la technologie évolue, l’IA pourrait acquérir cette caractéristique qui pour le moment la différencie des humains.

En commentant le rapport du parlement européen sur l’IA, Mady Delvaux a affirmé qu’ « un robot peut montrer de l’empathie, mais ne pourra jamais le ressentir ». Cette distinction importe-t-elle réellement par rapport aux attitudes quotidiennes ? L’Homme peut penser que l’émotion est humaine. Par contre, si les fruits de l’intelligence artificielle sont dotés d’une certaine compréhension, alors ne pourrait-elle ressentir l’empathie ?

L’IA peut rester plus rationnelle que l’homme

Dans certains cas, l’IA utilise intelligemment une forme d’empathie comparée aux êtres humains. En effet, les décisions de l’homme sont influencées par la rationalité, mais aussi par l’émotion. Même dans des situations où la subjectivité ne doit pas être prise en considération, le sentiment revient parfois au premier plan. Les experts du marketing ainsi que les stratèges des campagnes politiques savent très bien l’exploiter.

D’un autre côté, les intelligences artificielles consultent une plage de données avant de prendre une initiative. Ainsi, l’usage des outils équipés d’intelligence artificielle aide à comprendre comment et quand utiliser l'empathie. C’est la raison pour laquelle Ray Kurzweil est convaincu que le 21e siècle sera marqué par une importante intégration de la technologie de plus en plus avancée.

Une guerre entre humains et ordinateurs est peu probable

Définie comme l’« apocalypse », la guerre entre humains et ordinateur comme les films de science-fiction savent le raconter ne risque pas d’avoir lieu. Ce scénario où un héros sauvera le monde face à la révolte des robots restera sur les petits écrans. La raison en est simple, si l’Homme a créé l’IA et si ces deux parties s’intègrent, qui va combattre qui ?

Même si l’évolution technologique a causé, dans certains cas, des conséquences dramatiques, son essor a également apporté des changements dans la vie humaine. Cette avancée exige tout de même une exploration constante et réfléchie des implications pratiques et éthiques au fur et à mesure que l’IA devient de plus en plus indépendante.

Alors, que restera-t-il de l’humanité ? Peut-être rien. L’Homme a souvent tendance à s’estimer supérieur par rapport à ses créations. Par contre, il doit admettre que l’ère technologique n’est pas pour demain, puisque le monde l’a déjà entamé. Ce qu’il faut faire dès à présent, c’est de savoir tirer profit de cette avancée.

Image d’entête 508836872 @ iStock ne2pi

AUCUN COMMENTAIRE