Faut-il y voir un signe d'optimisme ? Certainement, car si les marketeurs ont le moral, c'est probablement que leurs entreprises vont bien...

Le moral du marketeur est-il l'indicateur de la santé de son entreprise ? La réponse est positive selon le baromètre « Le moral des responsables marketing » du CMIT, le Club des Directeurs marketing et communication de l’IT.

En fait, comme tous les salariés de l'entreprise, voir plus fortement, les marketeurs sont sensibles au climat qui règne dans celle-ci. La vie au travail conditionnerait, nous affirme-t-on, la motivation du marketeur.

Le moral des marketeurs s'améliore

Et bien justement, au cours des 6 derniers mois le moral des marketeurs se serait amélioré pour 21 % d'entre eux, et stabilisé pour 40 % d'autres, donc 6 marketeurs sur 10 se présentent avec de bonnes dispositions.

Ce contentement se mesure également dans leur rapport avec les produits et services dont ils ont en charge la promotion. C'est ainsi que 70 % d'entre eux affichent leur enthousiasme, mais plus modérément pour leur marché qui n'obtient que 53 % de satisfaction.

Au final, ce sont donc 62 % des marketeurs qui déclarent avoir le moral, et 75 % qui expriment leur satisfaction pour leur vie professionnelle. Selon le baromètre, cela s'appelle « avoir le moral au beau fixe ». Au démarrage du printemps, c'est plutôt encourageant.

Source : 2nd baromètre « Le moral des responsables marketing » par le CMIT et Humeurs-Marketing.fr Image d'entête 89180927 @ iStock jabkitticha

AUCUN COMMENTAIRE