Le nombre d'entreprises ne parvenant pas à récupérer leurs données après une faille de sécurité a presque doublé depuis 2016, selon le Global Data Protection Index de Dell EMC.

Dell EMC a interrogé 2 200 décideurs informatiques, travaillant pour des entreprises de plus de 250 salariés dans 18 pays du monde et 11 secteurs d’activité, sur la maturité de leurs stratégies de protection des données, la valeur qu'ils accordent aux données et la préparation relative de leur entreprise.

L’étude met en lumière un taux de croissance exponentiel du volume des données : +569 % dans le monde. En France c’est encore plus important avec un impressionnant +701 %.

Les entreprises peinent à trouver des solutions adaptées

Les résultats de l’enquête ne laissent aucune ambiguïté sur le fait que le nombre d’incidents causant la perte irréversible de données continue d’augmenter au fil des années. Certes des facteurs objectifs favorisent cette aggravation, comme l’augmentation du volume de données. Mais le rapport montre aussi la difficulté qu’ont les entreprises pour trouver des solutions adaptées à leurs besoins.

Parmi les entreprises qui peinent à trouver des solutions de protection des données adaptées aux nouvelles technologies, plus de la moitié (51%) ont déclaré ne pas trouver de solutions de protection des données adaptées à l'intelligence artificielle et au machine learning, suivies des applications cloud (47%) et IoT (40%).

La France génère plus de données que la moyenne mondiale

En France, l'index a révélé une augmentation du volume moyen de données gérées, de 1,40 Po en 2016 à 11,22 Po en 2018. Ce qui fait de la France le pays où la moyenne des données gérées par les entreprises est supérieure à la moyenne. Cependant précise le rapport,

Ainsi, en 2018, les entreprises françaises ont géré plus de données que la moyenne mondiale. Si 80 % des entreprises françaises sont conscientes de la valeur de leurs données, seulement 20 % les monétisent. Un taux nettement inférieur à ceux du Royaume-Uni (44 %) et des Etats-Unis (54%), la moyenne mondiale atteignant 36%. Si cette prise de conscience traduit une dynamique globalement positive, la plupart des entreprises indiquent néanmoins avoir du mal à protéger leurs données correctement.

  Monde 2018 France 2018
 

1

Complexité de la configuration et de l'exploitation du logiciel/matériel de protection des données + coûts liés au stockage et à la gestion des copies de sauvegarde (46%) Complexité de la configuration et de l'exploitation du logiciel/matériel de protection des données + coûts liés au stockage et à la gestion des copies de sauvegarde (46%)
2 Absence de solutions de protection des données pour les technologies émergentes (46%) Mise en conformité aux nouvelles réglementations comme le RGPD (44%)
3 Mise en conformité aux nouvelles réglementations comme le RGPD (41%) Absence de solutions de protection des données pour les technologies émergentes (43%)
  Sources : DELL EMC

AUCUN COMMENTAIRE