Le CES 2017, grand-messe annuelle de l’électronique grand public, a fermé ses portes. Nous ne nous livrerons pas à un bilan, mais plutôt à faire émerger les grandes tendances qui nous marquerons dans les prochains mois.

Cocorico, le CES 2017 a marqué une forte présence française, en particulier de nos startups, le nombre de nos exposants nous plaçant en troisième place derrière les Etats-Unis, chez eux, et la Chine, un peu chez elle également. La presse nous a rassasié de ces jeunes pousses, nous ne reviendrons sur ce sujet.

Le CES, qui fêtait ses 50 ans, est la vitrine de l’électronique grand public, de l’innovation d’aujourd’hui à notre quotidien de demain. En voici les grandes tendances, en évoquant moins le spectacle que les grands enjeux pour nos entreprises :

1L’automobile, électrique, connectée et autonome

Avec l’arrivée massive non pas de l’électronique, elle y est depuis longtemps, mais du digital et de la connectivité dans l’automobile, le CES a pris des allures de salon automobile d’avant-garde. Fer de lance de cette tendance, qui a représenté un nombre important d’exposants, l’automobile autonome. C’est probablement elle qui aura le plus marqué ce CES 2017. L’industrie automobile est un des moteurs de nos économies, elle a occupé au CES la place qu’elle mérite, avec un horizon qui reste à définir, nous en reparlerons longtemps encore !

Lire également : Innovation : la voiture autonome est la vedette du CES 2017

2Le retour du PC, puissant et autonome

C’est une surprise pour nous, mais le PC a réussi à retenir notre attention sur ce salon, ce qui n’est pas un mince exploit tant smartphones et robots ont cherché à monopoliser notre attention. Quatre tendances sur le PC :

  • La puissance, avec l’arrivée d’un nombre important de PC portables pour gamers, dont le prix se rapproche soit des 1.000 euros avec des configurations gonflées, surtout du côté des solutions graphiques embarquées, soit des 10.000 euros pour des PC d’exception.
  • La taille, avec des PC certes d’entrée de gamme mais offrant parfois des fonctionnalités techniques de premier plan (sur la connectivité sans fil en particulier), et dont la taille se rapproche de plus en plus du volume d’une carte de crédit. C’est tout un pan de l’industrie qui embarque des fonctionnalités et programmes informatiques qui devrait s’en enrichir.
  • L’hybride, avec - après les PC d’entrée de gamme où l’on se demande s’ils sont un PC ou une tablette équipée d’un clavier – un design de PC professionnels de plus en plus tourné vers le 2 en 1 et de plus en plus épuré et léger.
  • L’autonomie, avec des annonces qui interpellent, jusqu’à 24 heures sur un PC 13 pouces de moins de 1 kilo. L’autonomie des batteries progresse, qui passe sur les nouveaux modèles de 9 à 12, 15 voire 17 heures. Et une guerre des outils de benchmark, chacun retenant celui qui l’avantage, au risque de s’attirer les foudres de ses concurrents qui sont pourtant portés sur la même pratique !

Notons que le Surface de Microsoft semble avoir conquis le cœur et l’envie de nombreux utilisateurs qui jusqu’à présent ne voulaient rien utiliser d’autre qu’un ordinateur au logo de la pomme…

3Le smartphone

Pas grand-chose à se mettre sous la dent, les fabricants attendent le MWC (Mobile World Forum) qui se tiendra prochainement à Barcelone pour dévoiler leurs nouveautés. Nous retiendrons surtout que sous la pression des fabricants chinois, hors les leaders qui vendent cher leurs marques, les prix continuent de baisser pour des smartphones à la fois plus grands, parfois plus tournés vers la vidéo, et surtout plus puissants.

4Les drones selfies

L’engouement pour les drones se ralentit, ou plutôt la vague des produits chinois à bas prix commence à saturer le marché. Nous retiendrons cependant que la barre télescopique pour accrocher votre smartphone et prendre des selfies cédera bientôt sa place à des mini drones, de la taille d’un smartphone, équipés d’une caméra de faible résolution pour prendre de la hauteur pour les selfies.

5Réalité virtuelle et augmentée

VR et VA sont certainement l’autre vedette du CES 2017, après le véhicule autonome. Sauf que les prix, même à la baisse, demeurent exorbitants. Des casques VR avec des dalles en définition 4K font leur apparition, mais les cartes graphiques ne suivent pas. Globalement, les technologies sont là, jusqu’aux outils de développement, mais la maturité ne viendra que lorsque les fabricants sauront proposer des solutions abordables.

6L’intelligence artificielle au service des robots

Les robots ont toujours eu la cote au CES, mais l’année 2017 aura surtout marqué l’arrivée, enfin, de robots qui ne cherchent plus à ressembler aux humains, mais dont le design se fait utile, c’est à dire adapté à leurs usages. L’autre évolution majeure étant l’intégration de l’IA pour rendre les robots plus ‘intelligents’, qui propose en particulier des fonctionnalités d’assistant numérique. Le moment est venu pour les robots de quitter leur statut de gadget.

7Télévision, OLED et 4K

Terminons par la télévision, qui a fait la richesse des premières éditions du CES, et qui continue de chercher à attirer notre attention, même si celle-ci est aujourd’hui attirée par tant de nouvelles choses et de nouveaux gadgets. Même si l’industrie tend à se concentrer sur un nombre de plus en plus réduit de fabricants, surtout pour les dalles d’affichage, une tendance a retenu notre attention : les écrans OLED (la technologie, avec chaque pixel qui émet sa propre lumière et non pas un rétro éclairage, est détenue par LG), impressionnants de précision, de luminosité, de contraste, et de finesse (jusqu’à 2,57 mm d’épaisseur !). Les constructeurs s’orientent vers des écrans fins, qui peuvent s’incurver, et dont l’électronique est déportée vers un boîtier externe.

AUCUN COMMENTAIRE