Les plateformes collaboratives ont le vent au poupe, comme l'a démontré la fréquentation retrouvée de la 11ème édition du salon IC&R, Intranet, Collaboratif et RSE. Au point de les imaginer en coeur de la transformation digitale. Il en est de la transformation digitale comme des intranets, on ne sait par où les prendre tant ils reflètent la diversité d'un mouvement stratégique des organisations vers le numérique. En revanche, placer les plateformes collaboratives au centre des projets de transformation digitale a du sens. Projet d'une plateforme interne visant à permettre de communiquer et d'échanger, l'intranet enfin décomplexé et arrivé à maturité (lire « Le retour en grâce de l'intranet et des usages collaboratifs ») adresse les nouveaux enjeux de communication exprimés par les utilisateurs comme les clients, ceux de la mise en relation et de la collaboration des publics internes et externes. Sans oublier l'auto-alimentation du contenu (le Graal du marketer !) par les communautés qui viennent enrichir les plateformes.

De la personnalisation à la verticalisation

La transformation digitale est un mouvement qui s'accompagne de la personnalisation des usages et des traitements de l'information. Deux domaines que prennent en charge les plateformes collaboratives. En revanche, si les éditeurs cherchent à proposer un maximum de fonctionnalités en standard dans leurs solutions, le travail sur les interfaces utilisateurs (UX) - qui se doivent d'être les plus simples, voire ludiques - accompagne celui de la personnalisation des services fournis, généralement contextuelle et liée l'Active Directory de la DRH. Outil de communication étendu et innovant, outil de connexion également via le Digital Workplace, la plateforme collaborative sait aujourd'hui se connecter aux applications et environnements métiers, nativement si l'éditeur a su créer les connecteurs, à l'aide des API dans le cas contraire. Une nouvelle tendance émerge également, doucement, celle des plateformes collaboratives verticales, adaptées aux secteurs d'activités, voire aux métiers.

La mobilité devient incontournable

C'est un double phénomène qui s'impose ici. Le premier est celui des remontées externe, de communiquer avec l'ensemble des forces vives de l'entreprise sur sa vie et sur sa marque, afin de relier et de nourrir l'ensemble des publics, internes et externes, dans une culture unique. Pour cela la plateforme doit s'ouvrir plus largement, au-delà de la périphérie des intranets des générations précédentes, et se rendre accessible en tout point. Mais la vraie grande tendance matière de collaboratif rapporté à la transformation digitale, c'est bien la mobilité, ou plutôt le 'mobile first'. Plus que tout autre, la plateforme doit être transgénérationnelle, et le smartphone devient le trait d'union entre le salarié, que que soit son rapport à la technologie, et de plus en plus le partenaire de l'écosystème. La socialisation de l'intranet et des outils collaboratifs peut donc devenir un élément clé de la transformation digitale des organisations. Mais plus encore, elle participe à créer et à alimenter la culture digitale de l'entreprise en brisant les silos. Sous la réserve d'un accompagnement à la conduite du changement fort pour créer une vraie communauté, qui s'engage dans le partage, et surtout dans la productivité. Image d'entête : 86512729 @ iStock iNueng

AUCUN COMMENTAIRE