Rares sont les DSI aujourd’hui qui n’ont ni chargé de relation client, ni responsable de communication. Pourtant il ne suffit pas de coller une étiquette « communication », « marketing » ou « relation client » à un collaborateur de la DSI pour que la DSI ait soudain une offre claire, financée par des clients satisfaits et lui assurant une image positive au sein de l’entreprise.

- Tiens, bonjour, comment vas-tu ? J’ai entendu dire que tu avais changé de job ?
- Oui, je travaille à la DSI maintenant, au marketing
- Au marketing au sein de la DSI ? Tu vas avoir du travail en terme de communication interne…
- Et la communication ce n’est qu’une partie de mon travail, je vais aussi décrire l’offre de la DSI et faire en sorte qu’elle se vende bien aux différentes directions de l’entreprise, par exemple la direction commerciale.
- Tu vas faire tout ça tout seul ?
- Non, bien sûr, je vais m’appuyer sur ceux qui s’occupent de l’assistance à maîtrise d’ouvrage, les chefs de projet, le helpdesk  et même le DSI.
- Donc tu vas envoyer des informaticiens vendre tes produits à des commerciaux dont c’est le métier de vendre…bon courage !

Le marketing est dans l’air ! Pourtant, comme l’illustre ce petit dialogue fictif et réaliste, il ne suffit pas de coller une étiquette « communication », « marketing » ou « relation client » à un collaborateur de la DSI pour que la DSI ait soudain une offre claire, financée par des clients satisfaits et lui assurant une image positive au sein de l’entreprise. Alors, que convient-il de faire pour assurer un véritable « marketing de la DSI » ?

3 actions concrètes pour bien démarrer 

  1. Mettre en place un plan de communication de la DSI. Bien sûr, les informaticiens peuvent communiquer efficacement sans plan. De même il est possible de réussir un projet sans plan ; nous avons cependant en tête encore plus d’exemples de projets non planifiés qui se soldent par un échec ! Un plan de communication, cela aide pour mieux communiquer.
     
  2. Créer le catalogue des services de la DSI. La belle martingale que je vous propose là pour améliorer les relations entre la DSI et les directions métiers ! Pourquoi est-ce que cela marche ? Tout simplement parce que la DSI et les directions métiers sont des populations qui au départ ne parlent pas le même langage, chacune à l’aise dans son discours technique (respectivement technique informatique pour la DSI, et technique commerciale, juridique, logistique etc…pour les directions métiers). Le « service » propose une clé de traduction entre les processus métiers et les composants IT, ou encore un langage commun, à la fois compréhensible des informaticiens et des utilisateurs du système d’information.
     
  3. Réaliser une enquête « miroir ». Une citation de Tristan Bernard résume l’intérêt de cette démarche : « On consulte le miroir, car il est capable de réflexion ». Que sait la DSI de ce que pensent ses clients et utilisateurs à son propos ? Une enquête de satisfaction lui donnera des réponses. Quelle image la DSI pense-t-elle projeter au sein de l’entreprise ? La même enquête réalisée auprès des collaborateurs de la DSI le lui dira. Le rapprochement entre les résultats, image que la DSI croit donner, image perçue par les utilisateurs : tel est le principe de l’enquête miroir.

Promis, dans les prochains articles, je vous en dirai plus sur ces 3 actions...

Pour ceux qui souhaiteraient se lancer dans le marketing de la DSI sans plus attendre, une bonne introduction en est donnée dans le livre « Valoriser la DSI » de Béatrice Collin, Pascal Potié et Yannick Foratier (Ed° Dunod).

 

AUCUN COMMENTAIRE