Le contrat intelligent convertit un accord entre deux parties en code informatique, mais à la différence du contrat traditionnel, en plus de définir les règles et pénalités liées à l’accord, il peut appliquer automatiquement ces obligations.

Les smarts contracts, qui reposent sur la blockchain, ont potentiellement la capacité de faire exploser des industries comme le juridique et la finance en simplifiant et en automatisant des processus routiniers et répétitifs pour lesquels des personnes paient actuellement des frais importants aux avocats et aux banques.

Pour comprendre cette technologie, il faut d'abord se tourner vers les contrats traditionnels afin de comparer leur fonctionnement.

Le contrat traditionnel

Un contrat traditionnel est une entente ou un accord entre deux ou plusieurs parties pour faire certaines choses. C'est un ensemble écrit de conditions et d'actions à exécuter, qui nécessite une validation humaine pour vérifier les termes et conditions, et décider des étapes suivantes. Étant donné que le contrat écrit n’est pas dépourvu d’ambiguïté, différentes parties peuvent avoir une interprétation différente du contrat. D’où l’intervention d’un tiers qualifié ‘de confiance’ pour appliquer la loi.

L'exécution d'un contrat ‘papier’ traditionnel présente des limitations :

  • Passif - Chaque fois qu'un contrat doit être exécuté, une partie se charge de la paperasse en interne et l'envoie à l'autre partie pour qu'elle vérifie la paperasse et réponde en conséquence à la partie d'origine.
  • Informations asymétriques - Il est difficile pour les deux parties de disposer des mêmes données pour créer un contrat équitable. Sans oublier que la plupart du temps, il manquera des données.
  • Inefficace - Un contrat doit être vérifié, validé et approuvé, les prochaines étapes doivent être activées, etc.
  • Coûteux - L’implication d’un tiers consomme du temps et des ressources.
  • Erreur et fraude de l'utilisateur - Même si les points ci-dessus sont résolus, cela ne néglige pas la possibilité pour une partie de rompre le contrat.

Le contrat intelligent

Parce que des contrats intelligents (smart contracts) existent dans la blockchain, il est possible de programmer les codes qui s'exécutent automatiquement sans avoir besoin d'intermédiaires.

Par exemple, un contrat intelligent prévoit un paiement à l’issue d’une transaction. Le code est chargé dans la blockchain en tant que transaction dans un nouveau bloc. Il attend que le signal s'exécute sur la base du résultat. Et lorsque le smart contract reçoit le signal, il s’exécutera automatiquement pour envoyer l’argent

Le contrat intelligent résout certaines limitations du contrat traditionnel :

  • Exécution active - Une fois que les deux parties sont convenues de l'existence de plusieurs conditions, le contrat intelligent exécute automatiquement les codes et personne ne peut arrêter le processus.
  • Enregistrement complet et données disponibles - Les enregistrements et les origines des données sont tous stockés dans la blockchain, éliminant ainsi les informations asymétriques.
  • Efficace - Le code s'exécute en quelques secondes et envoie l'argent immédiatement.
  • Frais réduits - Il n'y a pas de paperasse ou de tiers impliqué.
  • Élimination des erreurs des utilisateurs - Les contrats intelligents éliminent au minimum la facilitation des utilisateurs, ce qui réduit les erreurs et les fraudes.

Le potentiel des smarts contracts va au-delà du simple transfert d’actifs, il peut y avoir plusieurs contrats intelligents liés les uns aux autres pour fournir des services publics à d’autres contrats. Le même principe s'applique aux scénarios du monde réel, des secteurs tels que les dossiers médicaux, la logistique, la finance, les assurances et l'IoT peuvent bénéficier des smarts contracts visant à éliminer les tiers.

Image d’entête 1005558314 @ iStock Photo Irina Shatilova

AUCUN COMMENTAIRE