La norme IEEE 802.11ax (ou Wi-Fi 6) est officiellement lancée. Complémentaire de la 5G, cette norme permet de connecter beaucoup plus d’appareils et notamment des capteurs destinés à différents usages professionnels.

Le Wi-Fi 6 présente de nombreux avantages pour les entreprises. Elles pourront bénéficier de débits plus élevés (de l’ordre de 20 % à 30 % par rapport au Wi-Fi 5), soit autour de 10 Gb/s et de performances optimisées dans des environnements dans lesquels il y a de nombreux appareils connectés ;

Cette nouvelle norme s’appuie notamment sur la technologie Multiple-Input, Multiple-Output, plus connue sous le nom de MU-MIMO 8x8. Elle permet le transfert simultané d’un volume de données plus important en liaison descendante.

Autre intérêt, elle peut comporter jusqu’à huit appareils (d’où son nom de MU-MIMO 8x8), contre quatre avec Wi-Fi 11n et 11ac. De quoi améliorer les performances des hotspots Wi-Fi installés dans des aéroports, des centres de conférence et des gares.

Au-delà de ces prouesses technologiques, le Wi-Fi 6 pourrait à terme modifier l’environnement professionnel.

Moins de points d'accès

Le Wi-Fi 6 intègre deux solutions déjà existantes (notamment sur les réseaux LTE-4G). Premièrement, l'OFDMA (Orthogonal Frequency-Division Multiple Access) augmente considérablement le nombre de clients sans fil que le réseau peut gérer.

Deuxièmement, avec le MU-MIMO, qui traite le trafic à haut débit des appareils les plus exigeants, un seul point d'accès peut servir des centaines de clients à la fois.

Qualcomm a récemment déclaré que sa solution pouvait gérer jusqu'à 1 500 clients en même temps.

Un bureau entièrement sans fil

Exit les cables Ethernet qui courrent le long des plaintes ! Certes, ce protocole n’a pas dit son dernier mot et restera toujours utile. Mais l’arrivée du Wi-Fi 6 pourrait va simplifier les configurations des bureaux et l’intégration d’appareils mobiles.

Pour éviter une cacophonie (interférences entre différents réseaux Wi-Fi), la norme IEEE 802.11ax intègre une nouvelle fonctionnalité. Appelée BSS (Basic Service Set Coloring), elle attribue un code couleur spécifique à chaque canal. Avec le 802.11ax, il n'y a pas de contestation, car chaque appareil est programmé simultanément pour transmettre des données en parallèle.

Enfin, les conflits entre appareils de l'appareil et la durée de vie des batteries des clients se sont améliorés grâce à une fonction appelée TWT (Target Wake Time), qui permet aux appareils de rester inactifs jusqu'à ce que ce soit à leur tour de transmettre des données en utilisant un schéma de planification négocié avec les points d'accès.

Des bureaux sans téléphone

Le Wi-Fi 6 peut envoyer et recevoir plusieurs transferts simultanément. C'est idéal pour la voix, la vidéo et d'autres applications en temps réel. Ainsi, des applications de conférence comme Skype et Zoom et des enceintes connectées pourront fonctionner sur le réseau, apparemment sans latence.

Par ailleurs, l'OFDMA permet de « transporter » des paquets de tailles variables, ce qui signifie que la voix peut être distribuée de manière économique, sans alourdir le réseau.

AUCUN COMMENTAIRE