Les Français se prennent au jeu du financement participatif. Tel pourrait être le principal enseignement du baromètre semestriel du crowdfunding en France, réalisé par KPMG pour Financement Participatif France.

Depuis le lancement des plateformes de crowdfunding, 3 996 821 financeurs - personnes ayant réalisé une ou plusieurs souscription(s) à un(des) projet(s) sur une plateforme - ont réalisé au moins 1 souscription - participation financière à un projet.

892 288 financeurs ont réalisé 1 274 874 souscriptions (un financeur peut effectuer plusieurs souscriptions) au cours du premier semestre 2018. Le nombre de contributeurs en crowdfunding ne cesse de s’accroître. Ils ont contribué au premier semestre au financement du secteur économique à hauteur de 166 millions d’euros, du secteur culturel à hauteur de 25 millions d’euros et du secteur social à hauteur de 18 millions d’euros.

Evolution des fonds collectés au 1er semestre 2018

Crowdfunding-1

La tendance à la croissance des volumes collectés par les acteurs de la finance participative affichée en 2017 se poursuit en 2018. Au cours du premier semestre, les volumes collectés ont augmenté de 59%. Cette croissance prend sa source dans la hausse de 150% des fonds de prêts en ligne à destination des entreprises, ainsi que celle de 55% des cagnottes.

Evolution des fonds collectés entre le 1er semestre 2017 net le 1er semestre 2018

Crowdfunding-2

On notera que les volumes de collecte de l’investissement en capital ont baissé de 50% en 2018 par rapport au 1er semestre 2017. Selon le baromètre, cette diminution fait notamment écho au contexte fiscal incertain de ces derniers mois :

d’une part, la suppression de l’ISF ne semble pas confirmer les prévisions du gouvernement qui espérait une réaffectation de l’épargne des Français vers le financement de l’économie réelle ;

d’autre part, le coup le pouce fiscal annoncé début 2018 qui devait faire passer la réduction d’impôt de 18% à 25% dans le cadre de l’IR-PME (Madelin) n’a toujours pas été concrétisé, mettant les investisseurs potentiels dans une situation d’imprévisibilité et d’attente.

Typologie des porteurs de projets et répartition sectorielle

Crowdfunding-3

La progression du financement participatif devrait se confirmer en 2019, à la condition que la loi PACTE en cours de discussion et la prochaine loi de finance confirment un certain nombre de simplifications et d’ouvertures permettant de diriger l’épargne des Français vers le financement de l’économie réelle, grâce notamment à l’intermédiaire des acteurs de la finance alternative.

Source : “Baromètre du Crowdfunding en France pour le 1er semestre 2018”,  réalisé par KPMG pour Financement Participatif France. Cliquer ici

La baromètre a cumulé les éléments fournis par 67 plateformes de crowdfunding :

Afrikwity, AgriLend, AkuoCoop, Anaxago, Babyloan, Beefordeal, Bolden, ClubFunding, Cofundy, Colleo, Commeon, Credit.fr, Dalendo, Dartagnans, Enerfip, Feedelios, Finexkap, Finple, Fundimmo, fundovino.com, gwenneg, HelloAsso, Homunity, Immovesting, Investbook, Kengo.bzh, KissKissBankBank, Koregraf, L‘arrondi, Leetchi, Lendix, Lendopolis, Lendosphère, Les Entreprêteurs, LITA.co (ex 1001Pact), Look&Fin, Lumo, Lymo, Ma Belle Tribu, MiiMOSA, Monego, MyMoneyHelp, Neftys, OZÉ contribuer, Pre-IPO, PretUp, Prexem, Proximea, Raizers, SmartAngels, Solylend, Sowefund, StudyLink, Tributile, Tudigo, Ulule, Unilend, Vatel Direct, We Do Good, Weeximmo, WeShareBonds, Wine Funding, WiSEED, wweeddoo, OnParticipe.fr, Younited Credit, Zeste

Image d’entête 504791728 @ iStock Photo Absent84

AUCUN COMMENTAIRE