Alors que les RH se sont emparées de la transformation numérique et en font un axe prioritaire de développement, 15 % seulement des départements RH estiment avoir un bon niveau de maturité digitale !

Le Digital RH est considéré comme une opportunité pour les entreprises, ou plus précisément pour leur département RH où il prend place au coeur des enjeux futurs de le fonction. Amélioration de la performance (la priorité), innovation dans les pratiques, analytiques et transmission de l’information sont les premières opportunités citées.

Les principale composantes des projets Digital RH portent sur :

  • 71 % - la gestion administrative et la paie (92 % pour les très grandes entreprises) ;
  • 62 % - la gestion des absences (86%) ;
  • 47 % - le recrutement (79%) ;
  • 37 % - la communication (57%).

Nonobstant les spécificités liées aux RH, la démarche de transformation digitale de la fonction demeure classique, et doit affronter les mêmes freins que ceux que nous avons connus avec le cloud ou le marketing :

  • 47 % - Manque de ressources et compétences internes
  • 45 % - Inadaptation des outils et SI en place
  • 37 % - Manque de moyens financiers
  • 33 % - Résistance culturelle
  • 28 % - Manque de visibilité sur le ROI
  • 27 % - Manque de mobilisation du management

Et dire qu’il y a quelques années à peine, nombre de DRH revendiquaient la tête de la transformation digitale de leur entreprise, s’opposant d’ailleurs moins à leur DSI qu’à la direction marketing et communication. Aujourd’hui, il semblerait que les ambitions sont tombées, et que les premières expériences numériques ont fait trébucher certaines DRH. Au point que 85 % des services RH estiment que leur niveau de maturité digitale va de moyen à mauvais...

Source : Etude « Le Digital RH : réalités et challenges » de Sopra HR Software et l’Usine Digitale, octobre 2017

Image d’entête 655770844 @ iStock svetabelaya

infographie-protection-des-données-risque-n-1-de-la-digitalisation-des-RH

AUCUN COMMENTAIRE