Les perspectives solides du secteur de la vente au détail, la révolution numérique et la prolifération des smartphones ont encouragé les détaillants à repenser leurs stratégies commerciales et à tirer le meilleur parti possible de cette occasion.

Parmi tous les secteurs de l’économie pouvant bénéficier des apports de la technologie, celui de la vente au détail est le secteur qui performe le mieux. Il est vrai qu’il bénéficie de conjonctions favorisant son évolution. L’adoption croissante de l’IoT pour déchiffrer les données, l’utilisation de balises, de Wifi et d’étiquettes RFID sont devenues courantes dans le secteur du commerce de détail. Les détaillants ont déjà commencé à expérimenter des solutions et des dispositifs IoT pour révolutionner les services et l’expérience client en développant un écosystème numérique à différents stades de la chaine logistique.

Parallèlement, l’évolution du comportement des consommateurs, avec une tendance vers une expérience d’achat personnalisée et sur mesure, a joué un rôle important dans l’adoption de l’analyse pour obtenir des résultats plus personnalisés, basés sur les préférences et le contexte unique de l’individu qui fait ses achats.

Des études de cas emblématiques

D’après une enquête d’IDC, le secteur de la vente au détail est en tête des dépenses mondiales pour les systèmes d’intelligence artificielle en 2019, avec des investissements prévus de 5,9 milliards de dollars dans des solutions telles que les agents automatisés de service à la clientèle, les conseillers en achats et les plateformes de recommandation de produits.

Dans la même étude, le cabinet d’analyse cite plusieurs études de cas récentes montrant comment les spécialistes du marketing de détail déploient l’intelligence artificielle pour soutenir leurs objectifs commerciaux. La marque de vêtements pour hommes DXL, par exemple, a utilisé la solution de contenu interactif InHabit, alimentée par l’intelligence artificielle, pour une campagne qui a généré un taux d’engagement de 6,5 % et un temps d’attente de 21,6 secondes. Six pour cent des utilisateurs qui se sont engagés avec une unité InHabit ont cliqué sur le site web DXL, et plus de 90 % des engagements InHabit provenaient du public cible de DXL, à savoir les hommes de 18 à 50 ans aux États-Unis.

L’Europe tient son rang

La région Europe, pour des raisons historico-géographiques évidentes, reste un bastion fort du retail. Plus de six-millions d’entreprises sont actives dans cette région et emploient plus de 33 millions de personnes. L’Europe abrite de nombreux grands distributeurs de taille mondiale, tels que Tesco, Carrefour, Lidl, Metro AG et Aldi. La vente en ligne est devenue l’une des activités les plus populaires sur Internet, en offrant une grande variété de produits aux consommateurs et une multiplicité de défis de vente pour les acteurs du commerce électronique.

Ainsi, l’utilisation d’analyses avancées pour rendre les achats en ligne plus intelligents et fusionner les données hors ligne et en ligne peut aider les détaillants à personnaliser leur ciblage, ce qui se traduit par une augmentation progressive des revenus du commerce électronique et contribue à la croissance du segment européen du marché étudié.

Sources : diverses

AUCUN COMMENTAIRE