Une nouvelle étude de Pegasystems prédit des changements radicaux dans les services informatiques ces cinq prochaines années. Ils devraient remédier au manque de confiance et de fiabilité en interne, afin d’apporter une réelle valeur stratégique pour les organisations.

Dans le monde, les départements informatiques vont passer par une phase de transformations radicales au cours des cinq prochaines années, selon une nouvelle étude réalisée par Pegasystems Inc, un éditeur de logiciels simplifiant les processus métier.

Pour cette étude mondiale, le cabinet iResearch a interrogé des responsables informatiques dans 10 pays d'Amérique du Nord et du Sud, d'Europe et de la région Asie-Pacifique, au sujet de l'évolution de l’informatique au cours des cinq prochaines années.

Des choix technologiques malheureux

Premier constat : cette étude révèle un manque de confiance des responsables informatiques envers leur propre service. Plus de la moitié des décideurs informatiques (51 %) doutent des capacités de leurs équipes à provoquer des changements positifs au cours des cinq prochaines années.

Un sur dix déclare même ne pas avoir du tout confiance ou de sérieux doutes à ce sujet. Ces inquiétudes sont amplifiées par des choix technologiques malheureux.

Près des deux tiers (58 %) des personnes interrogées admettent avoir dépensé entre 1 et 10 millions de dollars dans de mauvaises solutions informatiques ces cinq dernières années. Seuls 12 % d'entre elles estiment que leurs investissements informatiques ont été profitables sur cette même période.

Malgré ce mauvais usage des ressources financières, près d’un tiers affirment que les sommes allouées aux technologies de l'information risquent d'être insuffisantes, à moins que les budgets, tout comme les fonctions informatiques, ne soient décentralisés et intégrés à d'autres départements.

Cependant, cette étude note les prémices d’un changement radical. « La direction informatique va connaître une véritable refonte qui permettra de prendre de meilleures décisions, de réaliser des investissements plus judicieux et de favoriser la collaboration entre les différents services », affirme Pegasystems Inc.

L'étude prédit les évolutions suivantes :

  • L’informatique génèrera plus de valeur grâce à la décentralisation

Cette étude montre qu’avec la transformation numérique, 68 % des responsables informatiques peuvent répartir les responsabilités vers d'autres services, et 54 % décentralisent en déléguant certaines tâches à d'autres fonctions.

  • Des investissements plus judicieux dans les technologies telles que les plateformes Low-code ou l'automatisation intelligente permettront aux collaborateurs de tous horizons d'accomplir bien plus facilement des tâches jusque-là réservées au service informatique.

Dès lors, pour 66 % des personnes interrogées, la transformation digitale permettra aux informaticiens de mieux exprimer leur créativité, de travailler davantage avec les autres départements et de consacrer moins de temps aux tâches administratives.

  • Les professionnels de l’informatique gagneront en leadership et compétences relationnelles

Plus que de simples exécutants, les informaticiens mèneront une réflexion plus stratégique. Plus du tiers déclarent que les compétences relationnelles joueront un rôle de plus en plus important dans ce rôle.

38 % affirment que les qualités de leadership seront déterminantes, dans la mesure où les technologies collaboratives, qui renforcent l’autonomie, leur donneront la liberté de développer leurs missions et responsabilités.

Dans le même temps, 37 % déclarent que des compétences telles que la capacité de résolution des problèmes vont devenir essentielles, et 35 % soulignent l'importance du relationnel et de l'empathie.

  • La fin de la spécialisation des responsables IT

Le développement et l'apprentissage de nouvelles compétences auront un impact majeur sur la carrière des informaticiens. 78 % des directeurs et 76 % des managers indiquent que la formation continue, tout au long de la carrière, aura un impact majeur.

Plutôt que de se spécialiser dans une seule technologie tout au long de leur carrière, les informaticiens seront de plus en plus appelés à remplir le rôle de généralistes et éviter d’être distancés par l’obsolescence des savoirs.

L’informatique est d’ailleurs devenue un facteur décisif pour attirer et conserver les profils en pénurie.

« L'accélération de la transformation numérique a placé les responsables informatiques au premier plan. De nombreux professionnels ont réalisé la valeur stratégique de ces équipes si elles ont les outils et opportunités d'exprimer leur créativité et de se consacrer aux domaines où elles ont le plus de valeur ajoutée », commente Don Schuerman, Chief Technology Officer de Pegasystems.

publicité