Chaque année, Forrester publie ses rapports de prédictions pour examiner ce qui pourrait se réaliser dans l’année à venir. Selon le cabinet, les entreprises investiront davantage dans une IA plus responsable, immersive, créative et intégrée.

L’année 2021 a été marquée par de nombreuses avancées technologiques en matière d’IA dans les domaines de la vision par ordinateur, de l’IA périphérique (Edgae AI), de l’IA responsable, du codage de logiciels et de bien d’autres technologies. Conjuguée à l’effet accélérateur de la pandémie de 2020, les deux dernières années ont donné à l’adoption de l’IA dans l’entreprise l’élan dont elle avait besoin pour devenir encore plus essentielle pour l’avenir.

D’après les chiffres compilés par Statista les principaux stimulateurs de l’adoption de l’IA sont l’expérience client (50 % des réponses), l’augmentation de la productivité (47 %), l’accélération de l’innovation (45 %), et la compétitivité et le gain de parts de marchés (44 %). Dans un environnement concurrentiel évoluant et incertain, les entreprises ont besoin de rapidité, de créativité, de connectivité et d’une approche interdisciplinaire pour que l’IA fonctionne de manière efficace et responsable.

Cependant, ce sont les entreprises avant-gardistes qui profiteront de l’innovation des technologies d’IA pour : renforcer leurs équipes avec des compétences en matière de conception et de test, intégrer des pratiques d’IA responsables, créer des expériences immersives avec la vision par ordinateur (VC) pour leur personnel, et même déployer l’IA pour stimuler l’innovation. D’après le constat dressé par le rapport de prédictions de Forrester concernant l’intelligence artificielle, le déploiement massif de cognitique numérique dans les entreprises se ferait avec des précautions. Pour produire ses effets et être acceptée, l’IA devra être responsable, immersive, créative et intégrée.

L’automatisation, un marché de 20 milliards de dollars

Il semblerait que le qualificatif « éthique » ne fait plus partie des préoccupations des entreprises. Pourtant, c’est l’aspect le plus controversé de l’IA et qui risque de compromettre les efforts de conformité et d’équité des entreprises. Malgré cela, les entreprises entendent bien profiter des apports de l’IA. En 2022, Forrester prévoit que l’utilisation de systèmes temps réel intégrant l’IA augmentera de 20 %, ce qui éliminera le temps de latence entre la compréhension, la décision et les résultats. Le marché de l’automatisation des processus intelligents atteindra 21,7 milliards de dollars à un TCAC de 12,4 % de 2021 à 2028, ce qui augmentera la prolifération de l’« IA interne ».

Par ailleurs, Forrester prévoit que le marché des solutions d’IA responsable doublera l’année prochaine. « Aujourd’hui, nous estimons la taille de ce marché à 75 millions de dollars et la demande de solutions responsables est susceptible de doubler l’année prochaine, car l’intérêt s’étend au-delà des industries hautement réglementées à toutes les entreprises utilisant l’IA pour des opérations commerciales critiques », explique le rapport.

L’IA sera à l’origine de nouveaux brevets

Forrester prédit que quinze pour cent des entreprises non technologiques intégreront des profils de conception et de test dans leurs équipes d’IA. Ils suivront en cela l’exemple d’Adobe, Microsoft, Google, Salesforce, Amazon, Netflix et nommeront des responsables de la conception pour les projets d’IA. Les analystes prévoient également qu’entre 5 et 10 % des responsables de la qualité des logiciels s’adresseront de manière proactive aux équipes d’IA pour les aider à tester les IA de manière plus rigoureuse.

Enfin, l’IA créative devrait être à l’origine de dizaines de brevets en 2022. Cette année, l’Afrique du Sud a été à l’origine d’une première mondiale, passée inaperçue : le premier brevet accordé à un système d’IA créative, marquant ainsi une étape décisive vers la reconnaissance et la protection juridiques des produits créés par l’IA. Ce précédent devrait, selon Forrester, encourager la poursuite de l’innovation dans l’IA créative. Ainsi, en 2022, des dizaines de brevets seront accordés à des machines créatrices.

publicité