Alors que le déploiement des réseaux 5G est encore en cours, l’Arcep publie pour la première fois une évaluation de la qualité de service de la 5G. Avec un débit moyen de 227 Mbit/s, Orange surclasse ses concurrents, dont Free, dernier avec un débit moyen de 31 Mbit/s.

Les résultats de la 22ème édition de l’enquête annuelle d’évaluation de la qualité de service des opérateurs mobiles métropolitains montrent une évolution positive des débits et de la qualité de service des réseaux mobiles, tous opérateurs confondus. Plus d’un million de mesures en 2G, 3G, 4G, et pour la première fois, en 5G, ont été réalisées dans tous les départements, de mai à septembre 2021, sur les lieux de vie — à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments, et dans les transports.

L’enquête a porté sur les services mobiles les plus répandus : navigation web, lecture de vidéo, transfert de données, SMS et appels vocaux. Les tests réalisés visent à évaluer la performance des réseaux des opérateurs, de manière strictement comparable et reproductible, et dans des conditions d’usages diversifiées. L’Arcep a fait le choix, depuis plusieurs années, de réaliser des tests de débits en monoconnexions, c’est-à-dire consistant à ouvrir et à utiliser un seul flux entre le mobile et le serveur où est hébergé le fichier à télécharger. Il s’agit aujourd’hui de l’usage majoritaire sur internet.

Débits globaux : des résultats contrastés

« Même lorsque plusieurs applications sont ouvertes sur un mobile, en pratique, la plupart du temps, un seul des flux est utilisé à un instant donné. Ce protocole semble donc à ce stade plus proche de l’usage client et permet de révéler les efforts d’optimisation des réseaux des opérateurs en ce sens », explique l’Arcep.

Cependant, même si la qualité de service s’est améliorée, les disparités entre opérateurs peuvent aller du simple presque au double. En effet, les débits moyens mesurés par l’Arcep en 2021 sont de 71 Mbit/s, contre 49 Mbit/s l’année dernière, « une progression soutenue après une baisse de régime constatée en 2020, en partie du fait du contexte sanitaire », affirme l’Arcep. Comparés entre eux, les opérateurs ne sont pas tous logés à la même enseigne. Toutes zones confondues, le débit moyen mesuré pour Orange est ainsi de 110 Mbit/s, suivi par SFR, 69 Mbit/s, puis Bouygues 55 Mbit/set Free Mobile (50 Mbit/s). En zones rurales, Free mobile propose le deuxième meilleur débit moyen, derrière Orange.

Débits 5G : cuillère de bois pour Free

Pour la première fois, l’Arcep a mis en œuvre un protocole permettant d’évaluer la qualité de service des réseaux 5G. Les mesures ont porté sur les débits descendants et montants. Les résultats publiés présentent le débit moyen obtenu sur l’ensemble du territoire, afin de mesurer les débits auquel un utilisateur peut s’attendre d’avoir dans son usage quotidien, qu’il ait ou non accroché une antenne 5G.

Orange propose les meilleurs débits descendants, avec une moyenne de 142 Mbit/s sur l’ensemble de la France. Les utilisateurs 5G d’Orange en zone dense, où la plupart de leurs sites 5G sont déployés, disposent en moyenne de 227 Mbit/s. Il est suivi de SFR, avec 84 Mbit/s en moyenne sur toute la France et 145 Mbit/s sur les seules zones denses, puis Bouygues Telecom (71 Mbit/s en moyenne, 130 Mbit/s en zone dense).

Encore une fois, Free récolte la cuillère de bois. Il est dernier avec 31 Mbit/s en moyenne. L’Arcep précise que cette piètre performance ne varie que très peu entre les zones denses et les zones intermédiaires ou rurales.

publicité