Parmi les marchés qui ont bénéficié des besoins créés par le confinement, celui des cartes SIM suit la même courbe que celui des smartphones. L’année 2020 a démarré lentement pour battre, presque, tous les records au quatrième trimestre.

Le profile des ventes sur le marché des cartes SIM a suivi la même courbe que celui des smartphones et a connu une fin d’année tonitruante en 2020. D’après les chiffres de l’Observatoire des marchés des communications électroniques de l’Arcep, le nombre de cartes SIM en service en France (hors cartes MtoM) atteint 78,1 millions au 31 décembre 2020. Sur le marché métropolitain, le nombre de cartes SIM s’élève à 75,5 millions fin décembre 2020, soit une croissance de 495 000 cartes en un trimestre.

L’année 2020 n’avait pas si bien démarré, notamment en raison du premier confinement : les évolutions trimestrielles relevées au cours des neuf premiers mois de l’année 2020 étaient plus faibles qu’en 2019. Cependant, le quatrième trimestre 2020 a connu une intensification des ventes avec 515 000 cartes supplémentaires contre 385 000 un an auparavant.

Le marché « entreprises » progresse de 5,4 % en un an

Cette progression des ventes sur l’année est aussi du fait des entreprises. L’accroissement du nombre de cartes SIM utilisées par celles-ci augmente à un rythme inégalé ces 8 dernières années. Avec 9,6 millions de cartes SIM, le marché « entreprises » représente 13 % du nombre total de cartes SIM en service.

Le taux de croissance annuel du nombre de ces cartes, qui s’établissait autour de 3,5 % depuis quatre ans, s’intensifie au deuxième semestre 2020 et en particulier en fin d’année (+5,4 % en un an). Un rythme inégalé depuis 2012. En volume, cette croissance trimestrielle du nombre de ces cartes est près de deux fois supérieure à celle du quatrième trimestre 2019 : 175 000 cartes en un trimestre, contre 90 000 il y a un an.

Alors que sur le marché résidentiel on observe une saisonnalité très marquée, grâce aux ventes de fin d’année, celui des entreprises a connu une courbe ascendante régulière, marquant une progression allant de 3,9 % en début d’année et finissant à 5,4 % en décembre 2020.

publicité