A l’occasion de la Journée mondiale de l'environnement le 5 juin 2024, il est plus que jamais crucial de réaffirmer notre engagement envers un avenir durable et responsable.

Mettre en œuvre des actions concrètes pour réduire l'impact environnemental et contribuer à un futur plus durable est un impératif pour toutes les organisations. Elles peuvent ainsi non seulement protéger la planète, mais aussi améliorer leur performance financière et renforcer leur marque employeur. Les fournisseurs de services pour les environnements informatiques en datacenter ont un rôle central à jouer dans la transformation écologique de l'industrie IT.

Définir des objectifs ambitieux et mesurables

Pour concrétiser sa vision, il faut des objectifs ambitieux et mesurables mais aussi des labels et des certifications qui attestent des actions mises en œuvre. Citons entre autres les labels B Corp, Ecovadis mais aussi la certification ISO 14001 qui ajoute une nouvelle dimension aux engagements en matière de gestion environnementale. Rejoindre l'initiative Science BasedTargets (SBTi) pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de 42 % d'ici 2030, conformément aux recommandations scientifiques, est une autre piste intéressante à suivre.

Le « Diag Décarbon’Action » de Bpifrance estun autre dispositif très pertinent que les entreprises peuvent utiliser. Il permet d’avoir accès à des outils pour réaliser un bilan GES (Gaz à Effet de Serre). Les entreprises co-construisent ensuite avec Bpifrance un plan d’action climat sur la base des résultats du bilan, de l’ambition stratégique de l’entreprise et des objectifs climatiques. Les entreprises engagées dans des objectifs mesurables sont en moyenne deux fois plus susceptibles de réaliser des réductions significatives de leurs émissions de CO2.

Prolonger la durée de vie des équipements

Prolonger la durée de vie des équipements informatiques doit être au cœur de la stratégie. Grâce à la maintenance tierce, repousser la date de fin de service des équipements réduit la nécessité de fabriquer de nouveaux appareils. Cela permet de diminuer les déchets électroniques et les émissions de CO2.

En privilégiant la réparation et la réutilisation des pièces détachées, on peut s’inscrire pleinement dans une économie circulaire. Selon l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie (ADEME), prolonger la durée de vie des équipements de deux ans permet de réduire les émissions de CO2 de 50 %.

Mesurer en temps réel la consommation énergétique des équipements

Analyser et décomposer la consommation d’énergie au sein des centres de données permet d’améliorer leur efficacité énergétique globale. Parmi les solutions d’optimisation citons : la hausse de la température de 4 à 6° C sans aucun risque, l’entretien et la maintenance des équipements, la mise en veille des équipements en fonction de leur utilisation réelle, la désactivation des fonctionnalités obsolètes, Gestion de solutions hébergées et de services managés en Cloud pour réduire le nombre d’équipements.

Réduire l'empreinte carbone à tous les niveaux

L’engagement envers la réduction de l'empreinte carbone se traduit par des actions concrètes dans tous les processus. Par exemple, l’utilisation d’outils de prise en main à distance (PMAD) et le recours à des services managés sont d’autres pistes intéressantes. Selon le Carbon Trust, les entreprises peuvent réduire leurs émissions de 25 % en moyenne en adoptant ces solutions.

Être plus vert, c’est aussi adopter l’électrification du parc automobile ou limiter les déplacements quotidiens en proposant à ses clients, partenaires et collaborateurs de faire des réunions en visioconférences plutôt qu’en présentiel. C’est encore inciter ses collaborateurs à la mobilité douce quand les déplacements sont indispensables.

Former et sensibiliser les collaborateurs

La formation des collaborateurs est cruciale pour promouvoir des pratiques durables. Un LMS (Learning Management System) peut être mis en place pour des formations à distance, réduisant ainsi les déplacements.

Cela inclut des formations dédiées à l'éco-conduite, renforçant l’engagement écologique. Une étude de McKinsey montre que les programmes de formation en durabilité peuvent augmenter l'efficacité opérationnelle de 15 %.

Le Green IT est essentiel pour réduire l'empreinte écologique de l'industrie informatique. Selon une étude de Gartner, les initiatives de Green IT peuvent réduire la consommation énergétique de 30 % en moyenne.

À l'occasion de cette Journée Mondiale de l’Environnement, partenaires et clients de l’écosystème IT, ensemble, nous pouvons transformer notre industrie et protéger notre planète pour les générations futures. Chaque pas vers la durabilité compte. Rejoignez-nous dans cette aventure écologique, où innovation et responsabilité vont de pair.

Par Lydia RADIX, CEO Western Europe chez Jiliti