Nous vous proposons aujourd’hui une intéressante infographie - bien qu’incomplète, nous aurions apprécié en particulier  d’en savoir plus du coté de l'évolution et de la pérennité des projets - sur les startups en France réalisée à partir des données compilées par Keyrus Innovation Factory.

Combien y a t-il se startups en France ? Difficile de répondre à cette question avec précision. D’abord parce que ‘startup’ n’est pas une qualification en soi, toute jeune entreprise peut s’y référer, et que l’expression est aujourd’hui galvaudée. Ensuite parce que le monde des jeunes pousses est mouvant, avec quelques succès pour énormément d’échecs.

20% de startups sur 10.000 SAS

Si l’on considère en particulier que les startups sont friandes du modèle SAS (société anonyme simplifiée), et que par une certaine logique mathématique 20 % des entreprises constituées en SAS peuvent appartenir au genre des startups, alors entre 2010 et 2015 il se serait créé 10.000 startups en France. Appliquons à ce chiffre un taux d’échec des startups de 90 %, mais dont l’applications s’étale dans le temps, et l’on peut estimer qu’il y aurait environ 5.000 startups en France.

C’est ce que vient confirmer dans une fourchette l’infographie ci-dessous signée Keyrus Innovation Factory, qui réalise une estimation qui place en tête, sans surprise, l’Ile-de-France avec plus de 3.000 startups.

Les startups incubées

Plus réaliste sont les chiffres liés aux incubateurs, ils seraient 228, aux opérations de levées de fonds, 297, et au montant global des levées, d’environ 1 milliard d’euros. L’étude des financements donne également une information forte sur les secteurs où les startups sont présentes : le logiciel (software) s'octroie la part du lion, avec un quart des levées, suivi de près par l’intermédiation, puis le matériel (hardware), des médias et réseaux sociaux. Plus loin viennent l’e-commerce, les télécoms, les AdTech, et les services. On remarquera l’absence des FinTech, quelque peu noyées dans la masse.

ecosysteme-startup-en-france-1S-2016

AUCUN COMMENTAIRE