Le condensé de l'actualité digitale Marketing et Communication commentée par le CMIT, le Club des directeurs marketing et communication de l’IT.

Avec aujourd’hui : Pierre-Antoine THIEBAUT (@PAThiebaut), Directeur marketing opérationnel et communication, et Membre du CMIT (@CMITfr).

1Le marketing digital B2B au service de la force de vente

Quand on parle de marketing digital, le secteur du B2C occupe les esprits : réseaux sociaux, données consommateurs, publicité programmatique, marketing omnicanal, points de vente connectés... Le marché du B2B connaît également cette transformation, mais les objectifs et techniques restent différents.

Source : Les Echos
  • Le commentaire de Pierre-Antoine THIEBAUT :

Le Marketing moderne est né avec l’irruption du Digital dans le cycle de vie du client.

Cet article le décrit assez bien mais oublie une différence essentielle entre le B2C et le B2B : le commercial.

Plus je vois le le marketing se professionnaliser, s’automatise et s'engager, plus je suis convaincu de l’importance du commercial dans le cycle de vente.

Certes, son métier à changer depuis que le client fait son marché tout seul sur Internet.

Certes, un grand nombre d’entre eux a du mal avec le Social Selling.

Mais dans tous les cas, quand j’ai bien fait mon boulot c’est à dire influencer le prospect pour qu’il considère ma proposition de valeur (et pas juste mon produit) à sa juste valeur … j’ai besoin d’un commercial bien formé et bien informé qui va assurer l’essentiel : le closing.

Pourquoi ? C’est parce que, en face, j’ai d’autres marketeurs passionnés qui font également un super boulot..

2Le stress étouffe les spécialistes du marketing

1 employé oeuvrant dans le marketing sur 4 se dit « extrêmement stressé », ou encore « stressé à la limite » ; 80% des marketers se disent dépassés par la montagne de travail à accomplir.

Source : Les Affaires

  • Le commentaire de Pierre-Antoine THIEBAUT :

Le commercial qui passe au Marketing pour être plus cool va avoir une sacré surprise.

Cet article est particulièrement juste et brosse un panorama très réaliste de la pression qui pèse sur les équipes Marketing depuis 5 ans.

Mais quelle est la vraie raison de ce stress ?

Les autres ? certes, c’est pénible de revoir des leçons de collègues qui croient savoir et ne font pas confiance aux professionnels.

trop de boulot ? C’est évident car le marketing est souvent la première variable d’ajustement en cas de copule budgétaire.

Pas assez valorisé ? Et oui, on se demande parfois ce que feraient les commerciaux sans nos produits et nos Leads mais le roi .. c’est lui.

Mais au delà de ces vérités, les Marketers sont stressés car ils sont aiment leur job et ils veulent toujours plus apprendre et apporter à l’entreprise.

Une grande partie de leur stress est auto-générée par leur perfectionnisme et leur conscience qu’ils font le plus beau métier du monde..

3Les technologies qui révolutionnent le marketing en 2018

Machine learning, big data, VR et AR, gaming, interfaces vocales, social listening… Les technologies bouleversent la communication et le positionnement des marques. Quelles sont les principales nouveautés à ne pas rater ? Comment se positionnent nos marques ?

Source : TelQuel.ma

  • Le commentaire de Pierre-Antoine THIEBAUT :

Le profil idéal du marqueteur est un vase débat depuis bien longtemps. Le Marketeur de demain sera t’il un scientifique pour maitrise tous ces nouveaux outils ?

Personnellement, je ne le crois pas. Ce qui est certain c’est que les scientifiques font leur entrée en masse dans le équipes Marketing et que le scientifique créatif a de belles années devant lui.

Cela ne suffit pas à en faire des Marketeurs car le marketing c’est l’art de comprendre le marché, développer des produit et surtout … les faire vendre. C’est ce qui en fait le plus beau métier du monde.

Un chiffre dans cet article est vraiment fascinant : Pour 1$ investit dans ces innovations, il en faudra 7$ de mise en oeuvre …. Ouch … si c’est vrai, il va falloir nettement réviser nos ratios de RoI habituels !

AUCUN COMMENTAIRE