Le bilan est effarant, sur 52 % d’utilisateurs d’objets connectés dans le monde, 64 % ont rencontré des problèmes de performance…

Vous pensiez que la sécurité est LE gros point faible de l’IoT et des objets connectés ? Détrompez-vous, il n’est pas le seul... Une étude menée par Opinium Research sur 10 002 consommateurs dans le monde révèle que la qualité des objets connectés doit également être mise à l’index.

La qualité n’est pas au rendez-vous

Le premier enseignement de cette étude est que plus de la moitié (52%) des consommateurs dans le monde utilisent des dispositifs connectés qui relèvent de l’IoT, l’Internet des Objets. Mais peut-on se féliciter de cet engouement ?

En réalité, le second enseignement de cette étude révèle que 64 % des consommateurs d’objets connectés ont déjà rencontré des problèmes de performance. En particulier, ces personnes affirment que la fréquence moyenne des problèmes est de 1,5 problème de performance numérique par jour !

Dynatrace-IoT-peur

L’IoT fait peur

Les problèmes de performance digitale rencontrés au quotidien par les consommateurs sur leurs objets connectés les rendent méfiants vis-à-vis d'autres utilisations de l'IoT.

  • Dans l’automobile, les consommateurs sont :
  • 84 % à déclarer qu'ils n'utiliseront pas de voitures autonomes par peur de panne logicielle ;
  • 72 % à penser que ces problèmes logiciels pourraient entraîner de graves blessures et des décès ;
  • 85 % préoccupés par le dysfonctionnement des voitures autonomes, qui pourraient entraîner des collisions à grande vitesse.
  • Dans la santé, les consommateurs sont :
  • 62 % à ne pas faire confiance aux dispositifs connectés pour l'administration des médicaments, un sentiment renforcé chez 74 % des personnes de 55 ans et plus ;
  • 85 % des patients à craindre que des difficultés de performance liées à ce type d'appareil ne compromettent les données cliniques par l'utilisation de l'IoT pour surveiller les signes vitaux tels que la fréquence cardiaque et la tension.
  • Dans la maison, les consommateurs craignent à :
  • 83 % de perdre le contrôle de leur maison intelligente à cause de problèmes de performance digitale ;
  • 73 % d'être enfermés à l'intérieur ou à l'extérieur de leur maison à cause d'un bug informatique ;
  • 68 % de ne pas pouvoir contrôler la température de leur maison intelligente ;
  • 64 % de ne pas pouvoir contrôler l'éclairage.

Notons concernant plus spécifiquement les compteurs intelligents qu’ils sont 81 % à redouter une surfacturation du gaz, de l'électricité ou de l'eau à cause de problèmes logiciels.

Source : Rapport « IoT Consumer Confidence Report: Challenges for Enterprise Cloud Monitoring on the Horizon » de Opinium Research pour Dynatrace

Image d’entête 879574238 @ iStock iNueng

AUCUN COMMENTAIRE