C’est un signe qui ne trompe pas, Huawei, Lenovo et LG ont indiqué qu’ils ne lanceront pas leurs montres Android Wear nouvelle génération avant l’été prochain. L’incertitude règne sur le marché des smartwatches, les montres connectées.

Le marché des montres connectées dévisse… Pour la première fois, au cours du second trimestre selon IDC, les livraisons mondiales de smartwatches ont baissé d’un spectaculaire 55 %. 20,1 millions de montres connectées seront livrées en 2016, soit pour l’année une hausse de 4 % seulement. Pour les analystes, le chiffre de 50 millions de montres connectées livrées en 2020 ne sera pas atteint !

L’échec d’Apple est bien évidemment en partie à l’origine de ce repli, mais il n’est pas le seul à l’expliquer. Remarquons tout d’abord que ce phénomène ne touche pas tous les wearables, les objets connectés personnels. Ce qu’IDC appelle les ‘wearables de base’, en particulier les bracelets de santé du type Fitbits, devraient afficher une progression de 37 % en 2016, pour atteindre 80,7 millions d’unités livrées.

Quels sont les motifs de ce désintérêt ?

Alors que certains n’hésitaient pas à affirmer que les montres connectées seront la prochaine grande plateforme de demain, la demande se refroidit pour quatre raisons principales :

  • Les smartwatches sont trop chères

Même s’il baisse, le prix des montres connectées est encore trop cher pour démocratiser le produit.

  • Les smartwatches n’ont pas de fonctionnalité ‘must have’

Les principales fonctionnalités des montres connectées sont : d’indiquer l’heure, souvent mal puisqu’il faut agir pour qu’elles l’affichent, mais cela la montre classique comme le téléphone le font très bien ; de suivre la santé et la remise en forme, mais l‘association d’un tracker fitness (Fitbit) et d’une application sur le smartphone le font très bien aussi, et mois cher ; de relayer l’information de l’existence d’évènements sur le smartphone (appel, message, tweet, etc.), mais le smartphone le fait également très bien tout seul. Elles n’ont pas encore trouvé l’application qui en fera un objet de désir.

  • Les smartwatches doivent être connectées au smartphone

La plupart de ces montres doivent encore être connectées au smartphone (dont elles épuisent la batterie) pour fonctionner. Leur taille ne permet pas d’embarquer un processeur suffisamment puissant pour exécuter la plupart des applications disponibles. Le manque de connectivité autonome est un énorme inconvénient pour les consommateurs.

  • Les smartwatches ne sont pas à la mode

Les montres connectées nécessitent de l’espace, des capteurs, des batteries à recharger, qui les rendent volumineuses, et même laides pour certains consommateurs. Pour les porter régulièrement, elles affichent un gros défaut : elles ne sont pas à la mode !

L’épiphénomène Apple Watch

La dégringolade du marché des montres connectées se mesure en comparaison à l’année 2015. Or, c’est à la fin du premier trimestre de cette même année qu’Apple a lancé son Apple Watch. Son principal concurrent Samsung est arrivé plus tard. C’est Apple qui est en grande partie à l’origine de la croissance explosive (500 %) du marché.

Depuis, l’échec (relatif) des montres connectées vient rappeler qu’en matière d’Internet des Objets et d’objets connectés, il ne suffit pas d’être un objet de désir pour inciter le consommateur à passer à l’acte et l’acquérir, il faut également lui trouver une utilité. Il ne remet pas non plus en cause le marché des objets connectés. Selon IDC ils seront 24 milliards en 2020, dont 5 milliards seront directement connectés à des services de consommation qui tireront profit du mode ‘touchpoint’, par exemple en offrant des fonctionnalités de paiement.

Pour les entreprises, l’IoT jette les bases de futures opportunités de gagner des revenus supplémentaires. Wearables, voitures connectées et appareils domestiques intelligents, les trois domaines qui toucheront le plus les consommateurs, seront bien présents à l’appel. Constructeurs et développeurs doivent simplement intégrer dans leur stratégie de ne pas reproduire l’exemple des montres connectées afin de les séduire.

Image 94924205 @ iStock Obaba

AUCUN COMMENTAIRE