L’essayer c’est l’adopter, 3 entreprises sur 10 exploitent aujourd’hui l’IoT, et 84 % d’entre elles ont constaté une croissance de ses usages au cours des 12 derniers mois.

A n’en pas douter l’Internet des Objets transforme le business. Pour autant, les annonces des acteurs du marché sont quelque peu trompeuses, nécessitant de relativiser le succès certes réel de l’IoT, mais qui devrait se confirmer dans le futur.

L’IoT progresse à grands pas

Le baromètre de l’IoT 2017/18 réalisé par Vodafone vient dont relativiser le discours conquérant du marché pour remettre les pendules à l’heure. Oui, l’IoT progresse à grande vitesse, le nombre d’entreprises utilisatrices de cette technologie a plus que doublé entre 2013 et aujourd’hui, passant de 12 % à 29 %, mais ce n’est pas le raz de marée annoncé !

Notons que certaines industries avancent plus rapidement, comme l’automobile (34 % d’adoption), le manufacturing (30%), ou l’électronique grand public (40%). Et que l’adoption varie peu selon la taille des entreprises, de 28 % pour les entreprises de 250 à 1.000 employés, à 32 % au dessus de 10.000 employés.

Par contre, dès que l’entreprise met le pied dans l’IoT, elle ne peut plus le retirer, et ses usages se multiplient à grande vitesse. 84 % des entreprises qui l’ont adopté constatent une forte progression des usages. Cependant, 12 % des entreprises ont jusqu’à 10.000 objets connectés, et seulement 6 % en ont plus de 50.000.

La maturité vint à l’IoT

Mais ne gâchons pas notre plaisir, l’adoption est réelle et aujourd’hui mature dans quasiment tous les secteurs de l’économie, comme le démontre la grille de maturité qui suit :

IoT-Vodafone-1

Si 3 entreprises sur 10 ont déjà adopté l’IoT, une bonne partie d’entre elles l’ont intégré dans leurs activités core business, l’ERP et le CRM. A ce titre, 82 % de ces entreprises n’imaginent pas l’IoT en technologie solitaire, son adoption s’exerce aujourd’hui en lien avec les analytiques, l’Intelligence Artificielle, et des initiatives numériques critiques.

  • 44 % des projets IoT sont une initiative large ;
  • 46 % sont intégrés au core business ;
  • 49 % sont liés à une plateforme analytique pour accompagner la prise de décision.

Le ROI s'annonce

Cette détermination s’accompagne d’un ROI enfin confirmé, par 53 % des entreprises qui ont adopté l’IoT. On comprend doublement ici pourquoi 67 % des entreprises qui ont mené des projets IoT considèrent cette technologie comme mission-critique pour leur business, et 85 % pensent qu’il le sera pour le succès de toute organisation quel que soit son secteur (un chiffre porté à 91 % pour l’électronique grand public et 95 % pour le retail).

Le schéma suivant montre l’évolution 2016-2017 de l’adoption de l’IoT en fonction du nombre de périphériques connectés :

IoT-Vodafone-2

Quels sont les bénéfices attendus ?

Les réponses à cette question sont assez classiques et se tiennent dans un mouchoir de poche. C’est la démonstration que les attentes sont fortes, mais nous ne sommes encore qu’au début des usages de cette technologie.

  • 55 % - augmentation de l’efficacité ;
  • 49 % - réduction des risques ;
  • 49 % - augmentation des revenus ;
  • 49 % - réduction des coûts.

IoT-Vodafone-3

En moyenne, l’augmentation des revenus serait de l’ordre de 19 %, et la réduction des coûts de 16 %. Par contre, 77 % des entreprises qui ont déployé l’IoT ont fait le constat au cours des 12 derniers mois d’une augmentation de la sophistication de leur infrastructure qui le supporte.

Quelles sont les barrières à l’adoption ?

Si la progression de l’adoption de l’IoT est forte, elle n’en est pas moins plus faible que les acteurs du marché nous l’annoncent. Les barrières à l’adoption demeurent, en particulier le classique Top 3 avec la sécurité, les données privées et le budget.

IoT-Vodafone-4

Une nette déception sur la sécurité, 7 % seulement des entreprises qui ont déployé plus de 10.000 objets connectés affirment que la sécurité est leur top priorité, et 19 % pour celles qui ont déployé moins de 10.000. L’actualité récente avec les botnets de milliers d’objets connectés a pourtant démontré que la sécurité doit être la priorité des entreprises… Mais comment raisonnent ces entreprises ? A 76 %, elles considèrent que la sécurité est une question de compétences… chez leurs fournisseurs !

Notons que 74 % des entreprises qui ont adopté l’IoT ont été contraintes de revoir leur infrastructure réseau. Et que 75 % d’entre elles ont fait appel à des partenaires.

Source : Vodafone IoT Barometer 2017/18

AUCUN COMMENTAIRE