6 entreprises sur 10 affirment avoir des projets Internet des Objets en cours. Mais réunissent-elles les compétences nécessaires pour faire aboutir leur projet ?

L’Internet des Objets (IoT), par sa diversité et son extraordinaire potentiel – sur le papier tout du moins ! – attire les entreprises. Il réclame également des connaissances technologiques en lien avec le développement des systèmes, la connexion aux infrastructures qui communiquent avec les objets, l’accès et la gestion des données, la cybersécurité, et les normes naissantes.

ROI et compétences

Il y a deux questions que devraient se poser les entreprises qui se lancent dans des projets IoT :

  • Quel est le modèle économique du projet ? Avec en objectif l’utilité et la rentabilité…
  • Les services internes – et pas seulement la DSI ! - réunissent-ils les compétences nécessaires ?

La réponse à la première question est stratégique pour l’entreprise. Peut-elle jouer son avenir sur des projets à la faisabilité douteuse ou au ROI non maîtrisé ? Et dispose-t-elle des moyens pour mener à bien cette stratégie ? La seconde appelle à une réponse plus pragmatique : quelles sont les compétences présentes dans l’entreprise, sont-elles disponibles, et faut-il en acquérir de nouvelles ?

Quelles compétences pour l’IoT ?

L’IoT est un écosystème complexe dont chacun des aspects demande à bénéficier de connaissances particulières. Cependant, beaucoup d’initiatives, loin d’être formelles, sont encore expérimentales, tandis que la pénurie des compétences IoT est le second défi que doivent affronter les porteurs de projets, après les coûts initiaux.

Voici 8 compétences qu’il nous semble indispensable de réunir pour créer un équipe projet IoT efficace :

1Gestion de projet

On ne peut lancer un projet IoT sans embrasser les technologies qui lui sont associées, l’organiser, le coordonner et le gérer, sans mettre en relation les groupes, les métiers, les partenaires technologiques, et les autorités de gouvernance. La complexité de la démarche impose de renforcer le profil des gestionnaires et d’accepter la nature collaborative des projets et des systèmes.

2Matériel et réseau

Tout objet connecté doit être équipé de capteurs, pouvoir recueillir, stocker et transmettre des données, et reposer sur un réseau robuste et adapté, parfois au-delà des infrastructures en place. Il nécessite une expertise ‘software-defined networking’ (SDN) de virtualisation du réseau et de contrôle des flux et du trafic.

3Logiciel et connectivité

C’est le pendant du précédent, la nécessité de maîtriser le logiciel pour rendre les données utilisables et disposer de la connectivité nécessaire. L’une des grandes difficultés est de comprendre comment un système A peut communiquer avec un système B ?

4Cloud computing

Pour faire face à la génération des données et à leur stockage, mais également à la dispersion des objets et des sources de données, le cloud s’impose en composant incontournable. Il devra être compris et géré efficacement, car il est une clé de la disponibilité des systèmes IoT.

5Big Data

L’IoT est susceptible de générer comme de nécessiter de très gros volumes de données. La majorité d’entre elles sont inutiles, renseignant exclusivement sur le bon fonctionnement d’un système. Il faut pourtant la collecter, la qualifier, la triller, la stocker, la rendre disponible, et si possible en temps réel. Des compétences comme Hadoop, NoSQL, ou Spark, mais aussi agile et adaptable, sont très recherchées car encore rares…

6Analytiques

L’incontournable pendant du Big Data, indispensable à tout projet même si la brique Big Data n’est pas reconnue, l’analyse des données de l’IoT nécessite l’intégration de nouvelles compétences. Mais peu d’entreprises en comprennent véritablement le défi et les enjeux. Environ ¼ des entreprises n’ont aucune expertise analytique, ne savent ni modéliser ni simuler, elles devront faire appel à des conseils spécialisés. Tandis qu’un tiers ne savent même pas par où commencer…

7Sécurité

Parent pauvre des premiers projets IoT, la cybersécurité s’invite aujourd’hui dans tous les projets liés à l’Internet des Objets. Il n’est que temps de s’en préoccuper et de l’intégrer aux projets, les dernières attaques massives qui ont en partie reposé sur des réseaux d’objets connectés transformés en réseaux de botnets sont un signal d’alarme que nous devons tous prendre en compte.

8Business

Les besoins technologiques liés à l’IoT s’invitent dans toutes les branches de l’entreprise. Qui cependant ne doit pas céder aux appels de ce maillon incontournable de la transformation digitale qui dépasse le seul besoin technologique. Les porteurs des projets IoT doivent faire preuve d’un pragmatisme économique et d’un sens des affaires. Surtout que la transformation évolue vers une organisation axée sur la donnée.

La spécialisation des compétences s’impose pour affronter la diversité et la complexité des projets IoT.

Image d’entête 5201711346 @ iStock SkyClick

AUCUN COMMENTAIRE