L'automatisation contribue à la disponibilité croissante des offres en libre-service et de services à la clientèle. Mais l'automatisation peut être une arme à double tranchant, car « elle améliore les services aux clients tout en permettant à ces derniers de se servir eux-mêmes ».

À mesure que les organisations étendent leurs processus vers de nouvelles applications telles que le cloud, l'IoT et la mobilité, leur vulnérabilité potentielle augmente, ce qui rend de plus en plus difficile la défense contre les cyberattaques. « La croissance et la diversification des services deviennent une priorité sur le marché mondial des services de sécurité gérés et professionnels, qui devrait passer de 21 milliards de dollars en 2018 à 35,6 milliards en 2023, à un taux de croissance annuel composé de 11,1 % », estime Frost & Sullivan dans une étude récente.

« Malgré la forte demande du marché, les fournisseurs doivent évoluer dans ce marché concurrentiel », conseille le rapport. Pressés par l’innovation numérique de leurs clients et une concurrence accrue, les fournisseurs devront changer leurs « plateformes de services et la façon dont ils les offrent, afin de demeurer concurrentiels sur ce marché », a déclaré Jarad Carleton, chef de programme mondial de la cybersécurité chez Frost & Sullivan.

L’automatisation est une arme à double tranchant

« Les services de sécurité gérés sont de plus en plus reconditionnés sous forme d’offres en libre-service, et les fournisseurs qui se sont historiquement concentrés sur les services de sécurité professionnels mènent des enquêtes stratégiques sur les services de sécurité gérés », a-t-il ajouté.

La tendance technologique la plus répandue, qui comprend l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique, permet aux fournisseurs d’améliorer la productivité de leur personnel de sécurité et de présenter à leurs clients des perspectives de gestion des risques mieux définies et hiérarchisées. L’inclusion de la propriété intellectuelle dans les processus et les procédures contribue à l’augmentation de la disponibilité et de l’éventail d’offres en libre-service et de service à la clientèle.

Mais comme toute technologie de pointe, « L’automatisation peut être une arme à double tranchant, car elle améliore les moyens des fournisseurs pour servir leurs clients tout en les aidant à se servir eux-mêmes », prévient Jarad Carleton.

Des relais de croissance dans le monde entier

Avec un potentiel accru de cyberattaques, les entreprises opérant dans ce secteur devraient explorer les opportunités de croissance suivantes :

  • les résultats mesurables plutôt que les tâches accomplies sont la mesure des services de sécurité et de ce que les clients achèteront,
  • le modèle d’engagement du client deviendra de plus en plus varié, englobant l’impartition et les niveaux de cogestion et d’autogestion,
  • l’expertise en matière de sécurité sera insuffisante. Les fournisseurs qui réussissent doivent être dotés de développeurs de logiciels, de spécialistes des données et de concepteurs de modèles d’apprentissage machine,
  • en Europe, l’engagement proactif des clients, l’aide à la mise en conformité RGPD grâce à une meilleure sécurité et l’offre de solutions de sécurité gérées « de taille appropriée » créeront des opportunités de croissance dans la région,
  • Les opportunités de marché au sein de l’APAC et de l’Amérique Latine, ainsi que dans les marchés à faibles revenus à l’échelle mondiale, se multiplient, mais de nouvelles stratégies seront nécessaires pour maximiser le potentiel du marché.

Source : Frost & Sullivan

AUCUN COMMENTAIRE