Si l’environnement et la qualité de vie au travail relèvent du périmètre exclusif des Ressources Humaines, une enquête publiée par Mitel en partenariat avec Orange Business Services, révèle que c’est la DSI qui prend la main lorsqu’il s’agit de transformation numérique de l’espace de travail.

Mitel, en partenariat avec Orange Business Services, a dévoilé les résultats de son étude réalisée par Opinion Way auprès de 301 DSI issus d’entreprises françaises privées, de 200 salariés et plus, sur le déploiement des espaces de travail digitalisés (Digital workplace) au sein des entreprises françaises.

Aujourd’hui l’espace de travail physique n’est plus confondu avec l’endroit où s’exécutent les tâches professionnelles. Avec les nouveaux outils collaboratifs et un environnement ultra connecté, les habitudes et les mentalités ont changé et les nouveaux paradigmes sont la mobilité, la collaboration et l’ouverture de l’entreprise vers l’extérieur.

01

D’après cette l’étude, et malgré l’intérêt suscité par les nouvelles technologies collaboratives et l’ubiquité des outils, à peine une entreprise sur deux en France (49 %) déploie des espaces de travail digitalisés. Mais l’enseignement le plus marquant de cette étude est le fait que les changements ne se sont pas seulement opérés au niveau des modes de travail de collaborateurs, mais aussi au niveau de la répartition des responsabilités entre RH et DSI.

02

Car si traditionnellement les réflexions sur l’environnement et la qualité de vie au travail relèvent du périmètre des ressources humaines, étonnamment, lorsqu’il s’agit d’environnement de travail digitalisé « la RH est davantage vue comme un acteur de second plan doté d’un rôle consultatif et d’ambassadeur du projet, tandis que la DSI se révèle être le moteur principal du déploiement de la Digital workplace », établit le rapport. En effet, dans 97 % des cas de déploiement c’est la DSI qui a la main sur le projet, en tête devant la direction générale (95 %) et les collaborateurs (84 %).

Du côté de la Direction générale, l’objectif est de casser les silos en facilitant le partage de l’information (71 %) et en permettant une meilleure collaboration entre des équipes dispersées (69 %).

Sources : Mitel

AUCUN COMMENTAIRE