Le secteur des Solutions et Systèmes d’Information et d’Impression constate une hausse de l’activité, en valeur, en investissement comme en consommation. Et un secteur professionnel en hausse, ce sont des entreprises qui investissent...

Des professionnels de la distribution informatique qui constatent et soulignent une tendance ‘très’ positive, c’est suffisamment rare pour être signalé. Et en matière de tendance, le baromètre FICIME (Fédération des Entreprises Internationales de la Mécanique et de l’Electronique), qui intègre les chiffres du SNESSI (Syndicat National des Entreprises de Solutions et Systèmes d’Information et d’Impression) qui fait le même constat, fait état d’une hausse de l’activité en valeur qui pourrait atteindre 30 % cette année !

L’avantage de ces organismes est qu’ils sont indépendants des éditeurs et fabricants, et qu’ils relatent dans leurs chiffres les activités réelles du terrain, en particulier des entreprises avec lesquelles leurs adhérents sont en proximité, loin des seuls grands comptes de la région parisienne.

Baromètre en hausse

Pour le premier semestre 2016, le baromètre d’activité affiche une hausse en valeur :

  • 17,5 % de l’activité liée à l’investissement (B2B)
  • 7 % de l’activité liée à la consommation (B2B2C)

Côté perspectives pour le deuxième semestre, la hausse d’activité devrait se poursuivre :

  • 7 % de l’activité liée à l’investissement (B2B)
  • 7 % de l’activité liée à la consommation (B2B2C)

Les carnets de commandes se remplissent

Une bonne nouvelle arrivant rarement seule, le baromètre constate également que les commandes sont en hausse dans l’ensemble des secteurs, ce qui laisse envisager une deuxième partie d’année également profitable.

Si pour le syndicat ces hausses sont en partie associées au dispositif de suramortissement contenu dans la loi Macron prolongé jusqu’en avril 2017, c’est bien à un redressement des tendances économiques que nous assistons, ce qui mérite notre attention.

Ce qui permet à Alain Rosaz, Président de la Ficime, d’affirmer que « Ces bons chiffres laissent aussi augurer une amélioration de fond des fondamentaux de nos secteurs et plus globalement de la conjoncture pour les entreprises en France ». Dont acte, ne nous privons pas de cette bonne nouvelle, à valider cependant au deuxième semestre...

Image d’en-tête 40084806 @ iStock Topp_Yimgrimm

AUCUN COMMENTAIRE