L’automatisation des réseaux basée sur l’intention permet, selon le Gartner, de simplifier les tâches et les processus d’évolution et de sécurité des réseaux, et de mieux soutenir les équipes informatiques. C’est une technologie nouvelle qui pourrait s’imposer d’ici 2020.

A la recherche de nouveaux moyens pour sécuriser leurs réseaux, les entreprises se tournent vers l’Intent-Based Networking (IBN), les réseaux basés sur l’intention. L’objectif de cette technologie est d’apporter une approche dynamique de la sécurité des réseaux, au fur et à mesure que de nouveaux équipements sont ajoutés à l’infrastructure informatique.

L’utilisation d’IBN permet de simplifier le processus de modification ou de mise à niveau du réseau, en vérifiant que le résultat correspond à l'intention à l'origine de l'action. Les tâches de routine peuvent ainsi être automatisées pour correspondre aux objectifs de l'entreprise. En particulier, les tickets sont réduits, remplacés par des notifications plus proactives.

Le Gartner décrit l’IBN comme « Un logiciel réseau qui aide à planifier, concevoir et mettre en œuvre/exploiter des réseaux pour améliorer leur disponibilité et leur agilité ». Une autre façon de le décrire serait un logiciel de gestion du cycle de vie pour l'infrastructure de réseau.

Les 4 caractéristique d’IBN

Selon les analystes du Gartner, l’IBN comprend 4 caractéristiques :

  • Traduction et validation

IBN adopte une politique d'entreprise de niveau supérieur (what) en tant qu'entrée des utilisateurs finaux et la convertit en la configuration réseau nécessaire (how). Le système génère et valide ensuite la conception et la configuration résultantes.

  • Mise en œuvre automatisée

IBN peut configurer les modifications de réseau appropriées (how) à travers l'infrastructure réseau existante. C’est généralement effectué via l'automatisation et/ou l'orchestration de réseau.

  • Connaissance de l'état du réseau

IBN prend en charge l'état du réseau en temps réel pour les systèmes sous son contrôle, indépendamment du protocole et du transport.

  • Assurance et optimisation dynamique / Correction

IBN vérifie en permanence et en temps réel que l'objectif d'origine du système est atteint et peut prendre des mesures correctives (blocage du trafic, modification de la capacité du réseau ou notification) lorsque l'intention souhaitée n'est pas rencontrée.

IBN ou SDN ?

Potentiellement, la mise en place d’IBN, encore peu connu, pourrait changer la façon dont les réseaux sont exploités, puis les périphériques WAN, et ainsi de suite, jusqu’à prendre en charge une partie importante des réseaux. Va-t-il pour autant remplacer les réseaux SDN (Software-Defined Networking) ?

SDN repose sur la virtualisation pour créer une architecture réseau centralisée et l’administrer par abstraction. Toujours selon le Gartner, au travers de l’automatisation, IBN aide les organisations à planifier, concevoir et mettre en œuvre leurs réseaux, tandis que SDN est une architecture pour les réseaux. IBN gère donc un réseau qui peut être basé sur SDN ou non.

IBN va changer la façon dont sont exploités les réseaux, automatiser des pratiques encore manuelles, et accompagner l’explosion de l’IoT. Cette technologie nouvelle devrait s’imposer à partir de 2020.

Image d’entête 576552008 @ iStock macrovector

AUCUN COMMENTAIRE