Les résultats d'une étude conduite par ServiceNow, spécialisé dans les workflows digitaux, montrent que si les conditions créées par la pandémie ont permis un environnement propice, il reste encore du travail à faire pour assurer une transformation numérique durable.

Intitulé « The Work Survey », cette étude a été réalisée auprès de 9 000 cadres dirigeants et 8 100 employés travaillant dans des entreprises 500 collaborateurs ou plus dans différents pays, dont la France.

Ce large panel vise à analyser l'impact de la pandémie sur le travail. Elle révèle que 61 % des cadres du secteur industriel pensent que les exigences réglementaires et la façon dont elles diffèrent d'une région à l'autre ont entraîné des difficultés pendant la pandémie.

La moitié (54 %) d'entre eux affirment que la gestion des employés et des pratiques qui ne peuvent pas fonctionner à distance constitue un obstacle supplémentaire au progrès.

Meilleures méthodes de travail

Et un peu plus de la moitié (59 %) des dirigeants industriels affirment que les économies réalisées pendant la pandémie devraient être investies dans les processus et les technologies pour permettre la transformation numérique.

Cette étude constate cependant une note positive : 85 % des cadres industriels affirment que la situation a donné à leur entreprise l'occasion de repenser la façon de travailler. Près de neuf employés sur dix (87 %) sont d'accord pour dire qu'en raison de la pandémie, leur entreprise a développé de nouvelles et meilleures méthodes de travail.

Le passage à ces pratiques de travail innovantes a été généralisé et rapide, 85 % des cadres et 87 % des employés affirmant que leur entreprise a effectué la transition plus rapidement qu'ils ne l'auraient cru possible.

Malgré la rapidité d'innovation de ces entreprises, il reste du travail pour garantir l'innovation à long terme dans l'ensemble du secteur. Si des progrès ont été réalisés, ServiceNow constate que 61 % des cadres affirment que leur entreprise ne dispose toujours pas d'un système entièrement intégré pour gérer les workflows digitaux.

Workflows hors ligne

De nombreuses entreprises du secteur sont encore plus désavantagées avec 94 % des cadres qui admettent avoir encore des workflows hors ligne, notamment pour l'évaluation des performances, les contrats commerciaux et autres validations de documents.

Pourtant, il est admis que les choses doivent changer. Plus de la moitié (59 %) des cadres industriels affirment que toute économie réalisée tout au long de la pandémie devrait être investie dans la transformation numérique une fois la crise passée.

« La transformation numérique dans le secteur de l'industrie s'est accélérée rapidement au cours des 12 derniers mois, mais il reste encore beaucoup à faire. Le passage rapide au travail à distance et les perturbations de la chaîne d'approvisionnement ont rendu la résilience opérationnelle encore plus critique que jamais. Se concentrer sur la numérisation du travail qui doit être effectué, quel que soit l'endroit où il doit être effectué, sera un élément clé pour relever les défis, se protéger contre les risques et répondre aux besoins des clients », insiste Uwe Vieth, Senior Director chez ServiceNow.

publicité