La crise sanitaire a profondément bouleversé le rôle et les missions des fonctions RH les plaçant ainsi au cœur de la stratégie de l’entreprise plus responsable, humaine et inclusive. Les RH ont aujourd’hui un rôle majeur dans cette nouvelle donne selon une étude réalisée par BVA pour Numeum et Malakoff Humanis.

La crise sanitaire a bousculé les habitudes de travail. Et les Ressources humaines du secteur numérique n’ont pas échappé aux évolutions favorisées par la pandémie. Selon cette étude intitulée « Quelle fonction RH demain ? » menée par Numeum, premier syndicat professionnel de l’écosystème numérique en France, 77 % des répondants déclarent avoir modifié leurs pratiques RH depuis la crise.

Parmi ces nouvelles pratiques, il y a le télétravail, le management à distance, la digitalisation, le suivi et l’accompagnement des salariés et la formation.

Une proportion aussi importante (79 %) des 1 005 décisionnaires ou co-décisionnaires RH en entreprise interrogés indique que la fonction RH a pris une place plus importante dans les décisions stratégiques de l’entreprise depuis le début de la crise.

Pour 99 % des répondants, attirer / détecter les talents et fidéliser les salariés est considérée comme un enjeu prioritaire ou le plus important. Indirectement, les répondants confirment que le bien être des salariés est essentiel. Or, presque la moitié indique être épuisée…

Les responsables RH du secteur numérique sont plus nombreux à avoir renforcé structurellement les missions liées à : l’accompagnement des fragilités des salariés ; la protection de la santé.

Ils soulignent également deux défis RH particulièrement prégnants et imbriqués : l’intégration des nouveaux modes de travail hybrides ; le (ré)engagement des collaborateurs autour d’un projet d’entreprise.

L’enjeu RH cité comme prioritaire ou le plus important du secteur numérique est celui de l’attractivité employeur.

« La fonction RH a fortement évolué depuis la crise. Elle doit poursuivre sa transformation en cours pour être en capacité de répondre aux enjeux RH prioritaires, mais aussi aux attentes des directions générales vis-à-vis d’elle, ainsi qu’aux nouvelles aspirations des collaborateurs », précisent les auteurs de cette enquête.

Une transformation nécessaire pour répondre aux attentes des dirigeants des entreprises du secteur numérique de rendre la fonction RH plus efficace et performante. Autre but : prendre en compte les nouvelles aspirations des collaborateurs du secteur numérique, en attente de plus de flexibilité dans leur mode de travail.

publicité