Au début de la pandémie, beaucoup de personnes pensaient que les mesures liées au confinement allaient avoir une conséquence logique : l’accélération de la digitalisation. Neuf mois plus tard, une étude publiée par Sortlist relativise la situation.

C’est la douche froide pour tous ceux qui pensaient ou espéraient que la crise sanitaire début 2020 allait accélérer la transformation numérique des PME.

Sortlist a interrogé 500 PME européennes pour avoir une meilleure vision de l’impact de la pandémie sur leur digitalisation.

Et le bilan est loin d’être positif (a contrario d’autres études) : la majorité des PME n’ont pas vécu une accélération de leur digitalisation. Sur les cinq marchés étudiés (Belgique, France, Espagne, Pays-Bas et Allemagne), 43,8 % des PME déclarent que la pandémie a bien accéléré leur digitalisation.

Mais un tiers (30,5 %) disent le contraire : leur digitalisation a ralenti à cause de la COVID-19. Pendant ce temps, 22,7 % des PME disent ne pas avoir vécu de changement.

Voici les principales découvertes de cette étude :

  • La majorité des PME interrogées déclarent que le COVID-19 n’a pas accéléré leur digitalisation
  • Les PME françaises ont été plus impactées par la pandémie que toutes les autres PME interrogées (allemandes, belges, espagnoles, et néerlandaises)
  • Le manque de budget est la raison principale qui empêche les PME de se digitaliser
  • La satisfaction ressentie quant aux aides apportées par l’État est directement corrélée avec les performances digitales d’une entreprise

En France, la COVID-19 a eu un impact fort sur ce type de projet : 39 % des PME interrogées expliquent que leur digitalisation a ralenti. Un tiers a, par contre, constaté une accélération. Pour un quart des PME, rien n’a changé pour leur situation digitale.

Parmi les différents freins, le principal semble être budgétaire comme le montre le graphique ci-dessous. 46,2 % des PME françaises (comme aux Pays-Bas) expliquent qu’elles n’avaient pas le budget pour faire les changements nécessaires. De plus, 7,8 % ont exprimé qu’elles manquent des compétences nécessaires pour renforcer leur digitalisation.

Ces deux pays (France et Pays-Bas) ont vu leurs efforts de digitalisation complètement interrompus par la crise sanitaire, malgré le fait que leur PIB respectif ait été impacté différemment.

Par contre, en Espagne, une large majorité (67 %) des PME interrogées expliquent que la pandémie a accéléré leur digitalisation. En Allemagne, 47 % des PME font le même constat.

L’étude publiée par Sortlist montre aussi une corrélation entre le niveau de satisfaction ressenti par les PME quant aux aides publiques disponibles pour les soutenir dans leur digitalisation et leur niveau de maturité digitale.

publicité