Télétravail, cybersécurité, support aux utilisateurs, cette crise a été une épreuve à grande échelle pour les DSI. Elle a surtout été révélatrice, par son ampleur et sa soudaineté, du rôle prépondérant de la technologie dont la maîtrise peut être un atout dans les temps difficiles. 

Les crises sont des révélateurs, elles mettent au jour les failles et les lacunes et permettent aux entreprises d’ajuster leur stratégie d’évolution technologique, mesurer leur degré de préparation et, le cas échéant, le chemin qui reste à faire pour atteindre le point de résilience idéal. D’après une enquête réalisée par Cisco auprès des DSI, ces derniers ont tiré les leçons de l’expérience. Pour eux, à la sortie de cette crise, l’enjeu sera d’appliquer les leçons tirées tout en donnant la priorité aux opportunités qui s’offrent aux organisations et à la préparation de cette nouvelle normalité : recrutement de nouveaux talents, développement de nouvelles solutions…

« L’IT a été durement challengée », explique Jacueline Guichelaar DSI chez Cisco et dont les collègues ont interrogé plus de 300 DSI du monde entier sur la manière dont la pandémie a influencé leurs stratégies de leadership, leur niveau de stress quotidien et leurs perspectives sur les stratégies informatiques actuelles et futures. Les DSI reconnaissent que le plus grand défi a été de mettre en télétravail leurs collègues. Cette migration a eu un impact grave ou majeur sur l’organisation pour 78 % des répondants, qui y voient un des facteurs qui a le plus impacté leur organisation.

La sécurité, le plus grand facteur de stress

Parmi les facteurs les plus stressants durant cette période, 80 % des DSI interrogés placent la sécurité en tête, suivie de près par la gestion des budgets et la gestion des talents. Dans ce contexte d’incertitudes et d’instabilité qu’a imposé la Covid-19, la bande passante des VPN (54 %), la baisse de productivité (55 %), les pannes techniques (44 %) sont autant de facteurs qui les ont stressés. Cette enquête a également souligné le rôle fondamental des technologies modernes de réseau pour aider les DSI et leur organisation à traverser la crise. En effet, 72 % des répondants estiment que ces technologies ont permis de réduire le stress des équipes IT.

« La modernisation des infrastructures, des applications, la sécurisation des données et la responsabilisation des équipes sont donc autant de sujets à prendre en compte pour faire face à ce qui va suivre », analysent les experts de Cisco dans leur rapport.

Des leçons pour les crises à venir

Toutefois, le relevé des compétences de gestion pendant des crises s’est considérablement enrichi pour les DSI et leurs équipes. Ils ont pu expérimenter en grandeur nature des solutions de collaboration et mettre en place les processus ad hoc pour maintenir l’activité. Parmi les solutions plébiscitées tout au long de cette crise, les outils de collaboration ont notamment été essentiels. Les DSI répondants ont souligné l’importance des réunions d’équipe régulières par vidéo (86 %), des outils de communication unifiés permettant une innovation et une itération plus rapides (79 %) et des réunions individuelles par vidéo (78 %).

En somme, les DSI estiment que la crise a été bénéfique et soulignent à présent à quel point point il est important de mettre en place une stratégie pérenne concernant les procédures, les ressources et les plannings pour être prêt à affronter les défis futurs (65 %). Au sortir de cette crise, ils estiment important d’appliquer les leçons de la crise. Ils sont 88 % de DSI et de CTO à convenir que leur rôle s’est élargi pour avoir un grand impact sur les organisations, leur entreprise et les équipes de direction.

« Je suis fière des personnes qui travaillent dans le secteur de l’informatique. Les DSI de tous types d’organisations et leurs équipes ont maintenu presque le monde entier en activité pendant le confinement comme le secteur de la santé ou de l’éducation » explique Jacqueline Guichelaar. « D’ailleurs, selon notre enquête, le CIO Impact Report, 88 % des DSI estiment que leur rôle s’est étendu et a un plus grand impact dans leur entreprise et leur secteur d’activité. Il est vrai que c’est le moment opportun pour transformer numériquement son organisation tout en réfléchissant à l’impact que cela peut avoir dans sa propre communauté et dans le monde ».

publicité