L'utilisation des applications mobiles a atteint 58 % des usages en 2015. Concrètement cela signifie que 6 applications sur 10 que nous utilisons au quotidien sont sur smartphone, dont l'usage atteint la maturité. Une étape a été franchie en 2015 : l'accélération de l'usage des applications mobiles a transformé de facto le smartphone en première plateforme d'usage. A savoir qu'aujourd'hui c'est sur le smartphone que nous faisons le plus de chose. Une donnée que l'entreprise et la DSI doivent désormais prendre en compte dans leurs stratégies.

Toujours plus de temps sur le smartphone

Certes, nous pouvons difficilement comparer une application d'ERP ou de bureautique à des applications sur mobiles, ou devrions nous dire des 'micro' applications tant la majorité d'entre elles sont à usage quasi unique. Mais dans notre quotidien cela signifie que nous passons de plus en plus de temps sur notre smartphone que sur notre PC, peu importe sur quelles applications. Ainsi les plus fortes progressions dans les usages des applications ont concerné :
  • 332 % - Applications de personnalisation (emoji, écran de blocage, etc.)
  • 135 % - Applications d'information et de magazines
  • 125 % - Applications de productivité
  • 81 % - Style de vie et shopping
  • 54 % - Voyage
  • 53 % - Sport
  • 52 % - Santé et fitness
  • 51 % - Messagerie et réseaux sociaux
  • 21 % - Musique, médias, loisirs
A noter le recul de 1 % des jeux

Les phablettes en première ligne

Un phénomène a marqué la période des fêtes de fin d'année : le smartphone a confirmé sa place de choix dans les cadeaux offerts, mais à l'intérieur de ce domaine ce sont les phablettes, les smartphone dont la taille d'écran est supérieure, 5, 6 pouces et plus, qui ont emporté la mise. Nous nous équipons aujourd'hui de smartphones que la taille d'écran rend plus confortables à l'usage. Ce phénomène n'est pas anodin, elle favorise certains usages comme les médias d'information, ce qui entraine un temps d'utilisation largement supérieur. Progression du temps passé sur un smartphone
  • 117 % - Moyenne tous formats confondus
  • 334 % - Phablettes
  • 85 % - Smartphone de taille moyenne
  • 81 % - Tablettes 7 pouces
  • 26 % - Tablettes 9 pouces et plus
Le succès des phablettes ouvre de nouvelles perspectives pour développer et supporter des applications de plus en plus professionnelles et personnalisées.

La maturité de l'usage du smartphone

Paradoxalement (en apparence) la progression de l'usage du smartphone ralentit… Elle était de 103 % en 2013, puis 76 % en 2014. En 2015, elle n'est plus que de 58 %. A l'inverse, cette progression n'est plus portée par les nouveaux convertis, mais par les utilisateurs existants. Ils ne concernaient que 10 % des 103 % de progression en 2013, puis 20 % en 2014. Et pour l'année 2015, 40 % des 58 % de progression sont venus des utilisateurs existants. Nous sommes équipés de smartphones... et nous les utilisons de plus en plus et avec de plus en plus d'applications réellement exploitées (ce qui n'est pas le cas de la majorité des applications téléchargées). Ces chiffres sont le signe de la maturité des usages du smartphone. Celui-ci ne se contente donc pas seulement de prendre la première place des équipements IT que nous utilisons au quotidien, il l'occupera longtemps... Source : Flurry Analytics de Yahoo   Image d'entête iStock [email protected] Doppelganger4