Selon les données présentées par Trading Platforms, les revenus des systèmes d'IA devraient augmenter de 120 % d'ici 2024 pour atteindre 110 milliards de dollars. En 2020, le marché de l'IA a atteint pour la première fois la barre des 50 milliards de dollars.

Le marché mondial des systèmes d'intelligence cognitive et artificielle est en hausse depuis quelques années et en particulier depuis 2015, année où les dépenses mondiales avaient atteint les 5 milliards de dollars.

Cinq ans plus tard, les revenus des systèmes d'IA ont été multipliés par dix. Ils devraient atteindre 110 milliards de dollars d'ici 2024, avec un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 20,1 % pour la période 2019-2024.

« Les entreprises adopteront l'IA, non seulement parce qu'elles le peuvent, mais aussi parce qu'elles le doivent », a déclaré Ritu Jyoti. Pour le vice-président du programme d'intelligence artificielle chez IDC, « l'intelligence artificielle est la technologie qui aidera les entreprises à être agiles, à innover et à s'adapter ».

Les principaux facteurs de l'intégration de l'intelligence artificielle répondent à un objectif majeur : rester compétitif. D’où le déploiement de l’IA pour optimiser l’expérience client et la productivité des employés (RPA).

Le commerce de détail et les établissements bancaires sont les deux secteurs qui dépensent le plus pour l'intelligence artificielle. Le premier utilise l'IA pour mettre à disposition de ses clients des chabots et affiner la recommandation.

Le second s’appuie sur cette technologie pour faciliter l'analyse et l'enquête sur les fraudes, qui représentent 6,1 % des cas utilisés.

Au niveau mondial, les États-Unis et le Japon représentent les marchés les plus dynamiques. Tout au long de la période de prévision jusqu'en 2024, les États-Unis représenteront toujours plus de la moitié de toutes les dépenses en IA. Au cours de la période de prévision, le Japon connaîtra la plus forte croissance sur cinq ans avec un TCAC de 32,1 %, suivi par l'Amérique latine avec un TCAC de 25,1 %.

L'Europe occidentale sera le plus grand utilisateur d'IA, principalement dans les secteurs de la banque et du commerce de détail, mais aussi dans l'industrie manufacturière. La Chine sera la troisième source de revenus en matière d'IA, les secteurs de l'État et des collectivités locales, de la banque et des services professionnels étant les plus importants en matière d'intégration.

publicité