La confiance dans les cryptomonnaies se renforce d'année en année chez les Européens malgré la crise actuelle du coronavirus. Pour 60 % des Français interrogés, les cryptomonnaies existeront encore dans 10 ans. C’est le constat de l’indice annuel « Crypto-Confidence » de bitFlyer Europe.

La Crypto-Confiance est au beau fixe. C'est la deuxième année que cette étude de la branche européenne de la plus grande plateforme d’échange de bitcoin du monde, met en lumière le niveau de confiance des Européens dans la pérennité des monnaies numériques pour les 10 prochaines années.

Menée auprès de 10000 personnes, l’enquête de bitFlyer Europe met ainsi en évidence quelques points majeurs :

  • Une majorité (66 %) des personnes interrogées pensent que les cryptomonnaies existeront encore dans dix ans. Il s'agit d'une augmentation de 3 % (dans neuf des dix pays interrogés) par rapport à mars 2019 ;
  • L'Italie est le pays le plus confiant avec 72 % de personnes qui croient en la longévité des monnaies virtuelles. Elle est suivie de près par les Pays-Bas et la Pologne, où 70 % de la population croit en un avenir pour les actifs financiers numériques. 
  • À l’inverse, le Royaume-Uni est le pays le moins confiant avec 56 %. Pourtant, selon un sondage effectué par l’exchange britannique CEX.io 13 % des Britanniques en possèdent ;
  • Un quart des personnes interrogées ne savent cependant pas de quelle façon les cryptomonnaies pourront être utilisées dans le futur.

La confiance des Français (60 %) a augmenté de 5 %. Si l'on considère plus particulièrement le groupe des 18-44 ans, le pourcentage exprimant une confiance dans la cryptomonnaie passe à 64 %.

Cette étude s’est également intéressée aux futurs usages du bitcoin et autres monnaies numériques. Les résultats montrent que la majorité d'entre eux sont encore très incertains.

La grande majorité des Européens ne savent pas comment elles pourraient être utilisées à l’avenir malgré leur confiance dans leur existence. Un quart des personnes interrogées ont répondu qu'elles étaient certaines que les cryptomonnaies existeraient encore, mais qu'elles n'avaient aucune idée de la manière dont elles seraient utilisées. Cette réponse étant en hausse de 2 % par rapport à 2019.

 Près d'un Européen sur dix (9 %) pense que le bitcoin sera pleinement ancré dans la société en tant que monnaie dans dix ans, contre 8 % en 2019, tandis que 9 % pensent qu'il sera utilisé comme un titre ou un investissement, contre 7 % l'année dernière.

Là aussi, l'Italie se distingue : 12 % pensent que les cryptomonnaies seront un jour utilisées comme monnaie courante, soit une augmentation de 2 % par rapport aux 10 % de la population italienne qui pensaient que c'était le cas l'année dernière.

« On peut s'attendre à ce que les populations cherchent des alternatives aux systèmes financiers traditionnels. C'est un moment important pour l'industrie de la cryptomonnaie pour démontrer la manière dont les monnaies virtuelles et les concepts associés tels que la finance décentralisée, peuvent fournir des alternatives attrayantes ou même des substituts aux modèles économiques en place, alors que nous sommes confrontés à une situation financière mondiale sans précédent et que nous cherchons des solutions nouvelles », constate Andy Bryant, co-directeur de bitFlyer Europe.

Source: bitflyer

publicité