Les utilisateurs préfèrent leur ordinateur de bureau au portable ou à la tablette. C'est le résultat inattendu de l'enquête de satisfaction menée par ACSI.

L'ACSI (American Customer Satisfaction Index) est un indicateur de la perception du consommateur sur les produits via la satisfaction qu'il exprime. La dernière enquête annuelle, réalisée à la mi-2014, affiche un changement inattendu dans le classement de la famille des ordinateurs.

Sur une base 100 (calculée avec les critères figurant dans le graphique qui suit), le PC (personnal computer) affiche un recul de 1,3 point, avec un indice ASCI de satisfaction de 78. Par comparaison, la télévision et le lecteur Blu Ray ou DVD affichent un indice 86. Quant au gros électroménager – réfrigérateur, cuisinière, machine à laver, etc.. - l'indice de satisfaction est de 81.

Desktop devance laptop

Plus que l'indice moyen de la famille des PC, ce sont les indices individuels de chaque catégorie qui sont riches d'enseignements :

  • l'ordinateur de bureau (desktop) affiche un résultat de 81, avec une progression de 3 points, et prend la première place ;
  • la tablette recule à la seconde place, à 80 l'indice de satisfaction recule de 1 point ;
  • l'ordinateur portable (laptop) subit la plus grande variation, avec un indice de 76, en repli de 4 points, qui le place en troisième position.

Apple a plus que jamais la côte

Concernant les marques d'ordinateur, Apple est indétronnable depuis 2004, même si la marque à la pomme doit encaisser une légère décrue. En revanche, ce sont les marques les moins ou les plus mal distribuées (Asus, Lenovo et Samsung) qui tirent leur épingle du jeu :

  • Apple : 84, en recul de 3 points ;
  • Asus, Lenovo et Samsung : 82, avec un bond de 8 points ;
  • Dell : 76, en recul de 4 points ;
  • Acer : 76, stable ;
  • Toshiba : 75, en recul de 4 points ;
  • HP : 74, une chute de 8 points.

Comment analyser ces chiffres ?

Nous ne commenterons pas l'indice des marques. En revanche, le retour de l'ordinateur de bureau, ou plutôt le recul de l'ordinateur portable et de la tablette s'expliquent d'une part par la guerre que se livrent ces deux 'form factors', le portable cherchant à ressembler à une tablette (taille et 'touch') et la tablette échouant à ressembler à un portable ; d'autre part par la maturité du marché de la tablette et le constat d'un usage qui sur certains plans se révèle limité face à ses concurrents.

Ce n'est pas non plus innocent si nous vous avons fourni les indices de satisfaction des produits bruns (TV et BR/DVD) et blancs, qui sont pour le premier éloigné de l'indice du PC, moins tourné vers les loisirs, et pour le second assez proche. Un indice dans la moyenne des 80 est l'indicateur d'un marché arrivé à maturité, mais qui peine à se renouveler... Ce devrait être une leçon pour les fabricants d'ordinateurs.

publicité